Sarah André

Sarah André est diplômée en arts visuels à l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne, son travail allie dessin, sculpture, récit et scénographie. Elle crée en 2009 le collectif Animal de Corps en collaboration avec Gaëlle Christinat dans lequel elle explore par le biais de performances les possibilités de mettre en lien objet, sculpture et narration. Elle présentent L’amour, ou je te dis une poésie avec des cris de chien et Balenos au Théâtre de l’Usine, ainsi que dans le cadre du festival les Urbaines à Lausanne et Who’s afraid of performance art au BAC à Genève .

Elle travaille également à l’élaboration de scénographie pour d’autres compagnies et auteurs (Joël Maillard, Julia Perazzini, Valerio Scamuffa, Piera Honegger), en association avec Vincent Deblue et Chiara Petrini avec qui elle crée le collectif Rucksack Gogolplex engagé par de nombreux lieux culturels et festivals en Suisse Romande (Théâtre du Grütli, Théâtre de l’Usine, L’Arsenic, Antigel, l’adc, Théâtre St-Gervais, Ateliers d’Ethnomusicologie, Festival Baz’art).

Elle travaille depuis 2010 sous le nom de André André en collaboration avec les éditions Ripopée. Publiant dessins et textes à la lisière de la bande dessinée, du dessin et de la peinture. Dans une forme brute elle met en lien dessins et textes avec dérision, et violence. On retrouve dans l’ensemble de son travail cet humour et cet intérêt pour ce rapport entre visuel et narration. Avec une volonté joyeuse de se libérer de la question du média, du contexte, de la classification de l’objet qui naîtra de ses divers intérêt.