le TU

Le TU | L’Equipe | Faire partie du TU
Proposer un projet au TUHistoire du TU

Le TU en bref

TU – Théâtre de l’Usine est un espace de création, de production et d’accueil pour les arts scéniques émergents, situé au sein du centre culturel autogéré L’Usine à Genève. Depuis trente ans maintenant, TU s’engage à soutenir la relève locale. C’est souvent le lieu des premières fois autant pour les artistes programmé.x.e.s que pour les membres de l’équipe.

TU n’a pas froid aux yeux. Nous aimons les prises de risques artistiques et les esthétiques contemporaines. Nous nous soucions des choix des histoires, des corps, des voix et des vécus qui se racontent sur notre plateau. Les divisions disciplinaires nous importent peu. Nous accueillons des spectacles aux formes multiples (performance, danse, théâtre, transdisciplinaire, etc.). Ce qui compte c’est l’urgence de porter un projet, une histoire, une forme sur notre plateau ici et maintenant.

Nous croyons en la force de l’intelligence collective. Nous travaillons de manière non-hiérarchique, en horizontalité et autogestion. Il n’existe pas de directeur.ice au TU mais chaque membre de l’équipe est responsable de son cahier des charges respectif (technique, administration, accueil des publics et des artistes, comptabilité, communication, presse, médiation culturelle et programmation).

TU travaille à être un lieu qui sait se remettre en question. Toujours en apprentissage, nous essayons de (re)penser nos pratiques au quotidien. Nous interrogeons notre accessibilité et notre inclusivité via notre politique tarifaire, notre programmation, notre communication et nos conditions de travail ainsi que par la manière dont nous accueillons les artistes et le public. Nous espérons chaque jour devenir un peu plus, selon les mots de bell hooks, un « brave space » (trad. : un espace courageux pour prendre des risques ensemble) pour toute.x.s.

L’Equipe

Actuellement, le TU c’est nous

Alice Berger: responsable accueil artistes, accueil public et comptabilité
Charlotte Carteret: co-responsable technique
Léa Genoud: co-responsable programmation, communication, presse et médiation culturelle
Hélène Mateev: co-responsable programmation, communication, presse et médiation culturelle
Virginie Reymond: responsable administration
PURPURA: co-responsable technique

Et aussi elleux <3

Roland Lauth: graphisme
Eden Levi Am: photographie
Rudi: empanadas
Donovan, Ras Mali, Kivilçim & co. : cuisine
DaisyBell: webmaster

Faire partie du TU

Le TU est entouré d’une communauté qui en prend soin et le fait vivre. En plus de ses artistes, son équipe permanente, ses collaboratrice.teur.x.s régulier.ière.x.s et ses publics le TU est soutenu par une association ainsi qu’une bande de bénévoles chéri.x.es. Les bénévoles d’amour Pour faire tourner le TU, nous comptons sur le travail bénévole de nombreuses personnes. Si vous souhaitez donner un peu de temps au TU, il existe plein de manières de nous soutenir, notamment en prêtant main forte à notre buvette lors des soirées et des représentations, lors de chantiers ponctuels ou encore par des conseils ou des relectures dans différents domaines.

Ce travail bénévole, notamment à la buvette lors des spectacles, est essentiel car il nous permet d’ouvrir au public. Si vous souhaitez rejoindre notre équipe d’incroyables bénévoles n’hésitez pas à nous contacter via  info(at)theatredelusine.ch. Une place pour le spectacle le soir même est assurée et offerte. L’association, pour défendre et soutenir le TU Le TU est organisé sous forme d’association. Elle se réunit environ deux fois par année et participe aux décisions concernant la structure et le fonctionnement du lieu. La gestion quotidienne du théâtre est déléguée à l’équipe permanente selon leurs cahiers des charges. L’association n’admet pas de membres susceptibles ou désireux.euse.x.s de faire partie de la programmation du TU.

Proposer un projet au TU

Au TU, nous prenons soin de la relève. Nous sommes, pour de nombreux artistes, le lieu de leur première fois. Soutenu financièrement par la ville pour accueillir les artistes émergent.x.e.s basé.x.e.s à Genève, nous privilégions le soutien aux créations de compagnies locales, notamment à travers des appels à projets. Nous tentons aussi de suivre les spectacles et jurys de sortie d’école de danse, théâtre et arts visuels de la région.

Nous sommes également un lieu d’accueil pour des spectacles déjà créés, suisses et internationaux, qui n’ont pas encore eu leur place sur des scènes romandes. Dans ce cas, nous préférons toujours avoir vu les pièces avant de les programmer.

Les projets artistiques qui se soucient des histoires qu’ils racontent ainsi que des voix et des corps qui les portent nous tiennent particulièrement à coeur. Nous aimons l’exploration des formes et les prises de risques artistiques. Danse, théâtre, performance, les catégories nous importent peu, c’est l’urgence de créer sur notre plateau devant un public qui nous fait vibrer.

Si tu souhaites proposer un projet au TU:

Création

  • actuellement, nous n’avons aucun appel à projet ouvert
  • les places pour les créations sont prises jusqu’à la fin du mandat actuel de programmation
  • il reste cependant quelques places en danse dans le cadre d’Emergentia. Un appel à projet est actuellement ouvert Appel à projet Emergentia 2023

Accueil d’une pièce déjà créée

Si tu es un.x.e artiste basé.x.e hors de Genève, en Suisse ou ailleurs, et que tu es tombé.x.e amoureux.se de notre lieu, envoie-nous des invitations pour tes prochaines représentations, accompagnées d’un petit mot sur ton travail et pourquoi tu souhaites le présenter chez nous. Si nous sommes libres à ce moment-là et que nous pensons que ton projet aurait sa place au TU, nous nous ferons un plaisir de nous déplacer. Merci de nous avertir au moins deux à trois semaines à l’avance. Si le travail a déjà été montré à Genève, il y a peu de chances que nous l’accueillons également.

Histoire du TU

Le Conseil municipal de la Ville de Genève a voté deux crédits pour effectuer des travaux à l’Usine. Depuis la réouverture de l’Usine rénovée en novembre 1998, le Théâtre est devenu un espace indépendant, doté d’un foyer d’accueil (avec une mezzanine), de loges, d’une salle (72 places), d’un bureau (en commun avec le cinéma Spoutnik et la permanence de l’Usine) et d’une petite salle de répétition.

Les équipes suivantes se sont succédées au Théâtre de l’Usine :

1989-1993

Sandrine Kuster
Evelyne Murenbeeld

1994-1995

Gilles Jobin, Yann Marussich
et Anne Rosset

1996-1997

David-Alexandre Guéniot, Yann Marussich
et Anne Rosset

1998-1999

David-Alexandre Guéniot
et Yann Marussich

2000-2003

Florence Chappuis
et Karine Décorne

2003-2005

Vincent Bertholet, Marcelle Braegger
et Florence Chappuis

2005-2007

Vincent Bertholet, Florence Chappuis
et Emmanuelle Dorsaz

2007-2008

Vincent Bertholet, Florence Chappuis, Romaine Chappuis
et Fanny Garcier.

2008-2009

Vincent Bertholet, Romaine Chappuis,
Fanny Garcier et Myriam Kridi

2009-2011

Vincent Bertholet, Maël Chalard,
Romaine Chappuis et Myriam Kridi.

2011-2013

Vincent Bertholet, Maël Chalard, Romaine Chappuis,
Robert Hatt et Myriam Kridi

2013-2014

Vincent Bertholet/ Vincent Devie, Romaine Chappuis, Maël Chalard,
Robert Hatt et Myriam Kridi

2014-2015

Maël Chalard, Vincent Devie, Robert Hatt,
Hélène Mateev et Laurence Wagner

2015-2016

Maël Chalard, Jules Destanne de Bernis, Vincent Devie,
Hélène Mateev et Laurence Wagner

2016-2017

Maël Chalard, Jules Destanne de Bernis, Vincent Devie,
Hélène Mateev et Laurence Wagner

2017-2018

Léo Chavaz, Jules Destanne de Bernis, Vincent Devie,
Hélène Mateev et Laurence Wagner

2018-2019

Roberta Alberico, Alice Berger, Charlotte Carteret, Léo Chavaz, Jules Destanne de Bernis et Vincent Devie Année de programmation collective avec également Mélanie Rouquier, Simone Toendury et Hélène Mateev

2019-2020

Alice Berger, Charlotte Carteret, Léo Chavaz, Jules Destanne de Bernis,
Léa Genoud et Hélène Mateev

2020-2021

Alice Berger, Charlotte Carteret, Léo Chavaz, Léa Genoud,
Hélène Mateev et Andrea Nucamendi

2021-2022

Alice Berger, Charlotte Carteret, Léa Genoud,
Hélène Mateev, Andrea Nucamendi et Virginie Reymond