Pamina de Coulon

Née à Châtel-St-Denis (Suisse) en 1987, Pamina de Coulon vit et travaille actuellement à Genève. Après avoir appris de sa scolarité obligatoire les dures lois de la vie et des relations sociales, et s’être adonnée avec goût à la pratique théâtrale, elle se lance en 2007 dans les beaux-arts à la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève. Heureusement pour elle, après quelques mois elle comprend, à travers le travail de Yan Duyvendak, qu’elle peut faire tout ce qu’elle veut en art. Elle s’attèle alors à définir sa pratique scénique, fondée sur quelques traits fondamentaux de sa personne, à savoir son impressionnante bavardise et son goût pour l’observation passive de la vie d’autrui. Son travail est donc basé sur une transmission orale de ce qu’elle pense avoir compris de la vie. Un travail appuyé par des citations, des démonstrations nourries, et toujours doté d’un titre accrocheur à l’exemple deQue sera sera, Some things are quite hard to let go (2010) ou encore, Celle qui attend (les pieds sur terre et la lumière tamisée) (2010 également).

Quand elle ne parle pas, Pamina brode des messages d’auto-motivation qu’elle accroche ensuite aux murs de sa chambre.

Elle trouve très déroutant de parler d’elle à la troisième personne, mais affectionne les exercices de style.

En janvier 2011, elle entre en résidence au sein de L’L et entame une première phase de recherche.