Facebook Instagram Email

du 31 janvier au 1er février 2020

BAM, What’s up?

Duree 2 heures

Collaboration Festival Antigel x SHAP SHAP x Tidiani N’Diaye x TU

BAM est un festival pluridisciplinaire lancé en 2018 à Bamako par le chorégraphe et danseur Tidiani N’Diaye. L’impulsion première de ce festival est de défendre, soutenir et promouvoir la jeune création malienne et africaine dans son ensemble, en la mettant également en vis-à-vis avec le travail et les réflexions d’artistes européen.n.x.e.s choisi.x.e.s pour leur pertinence et leur capacité à entrer en résonance avec la scène contemporaine locale. Dans le cadre du festival Antigel à Genève, Tidiani N’Diaye invite deux artistes programmées à BAM, Kaïsha Essiane et Agathe Djokam Tamo, à le rejoindre pour une soirée consacrée à la danse au TU.

CAMÉLÉON

Tidiani N’diaye

Formé au Mali puis en France, Tidiani N’diaye collabore régulièrement avec la Cie Gilles Jobin. Avec Caméléon, un pièce chorégraphique solo, il retrace son parcours de vie et invite à la déambulation dans les rues de Mopti, Bamako et Genève.

XXL

Kaïsha Essiane

XXL, c’est la réponse de Kaïsha Essiane à toutes les critiques et les injonctions en rapport avec son physique. Ce  corps « grand et gros » s’expose et donne ici une autre image – charismatique, en bonne santé, belle, gracieuse, douce, forte et surtout capable de s’exprimer et de déblayer tous les mauvais préjugés. XXL devient alors bien plus qu’une mesure, c’est la dimension de ce que cet être est capable de faire.

ÉNERGIE

Agathe Djokam Tamo

Suivant une démarche qu’elle nomme Djibi-Badjep (aller et retour), Agathe Djokam Tamo crée un langage corporel qui se joue des codes du hip-hop, de la danse contemporaine et des danses africaines et prône la persévérance, l’engagement et la détermination face aux choix de la vie.


photo: Waleed Messaouidi

CAMÉLÉON

Chorégraphie, Vidéo, Scénographie Tidiani N’Diaye
Montage Tamara Seilman
Conseils dramaturgie et scénographie Silvia Romanelli et Arthur Eskenazi
Texte Tidiani N'diaye et Raymond Dikoumé
Costumes Jean Kassim Dembélé Jk dressing, Valentine Solé, et Jérome Schmitt
Lumières Brice Helbert
Production Copier Coller
Coproduction Shap Shap

XXL

Conception, interprétation et chorégraphie Kaïsha Essiane
Regards extérieurs Hardo Ka, Sophiatou Kossoko, Vincent Dupont
Musique Zanessi (constructions métalliques), Jill Scott (Womanifesto)
Costume Kaïsha Essiane
Photographie Elise Fitte Duval, Antoine Tempé 
Soutien École des sables

ÉNERGIE

Idée originale, interprétation et chorégraphie Agathe Djokam Tamo
Création Lumière André Menounga Mbarga

Agathe Djokam Tamo

Née en 1990, Agathe Djokam Tamo s’intéresse à la mode, au dessin et aux contes avant de découvrir sa passion pour la danse. Elle créée sa propre compagnie, Agathe Djokam, et présente plusieurs pièces de danse dans des lieux tels que l’Institut Français Cameroun, le Goethe Institut, festival et la rue. Danseuse et chorégraphe, elle façonne son talent artistique en s’orientant vers divers stages et formations en jeu d’acteur, écriture dramaturgique, mise en scène et danse au Cameroun et en France, notamment à la Ménagerie de Verre et au Centre National de la Danse de Pantin, ainsi qu’au Sénégal à l’Ecole des Sables. Elle est lauréate Découverte 2016 de la Goethe Institut, championne du Féstival hip hop Fé’nomène Battle Dakar Sénégal en 2016. Elle vit et travaille à Douala au Cameroun et effectue des résidences à l’international. Energie a été créée en 2018 et montrée pour la première fois au Marché des arts du spectacle d’Abidjan en mars 2018.

https://www.facebook.com/Cieagathedjokam

Kaïsha Essiane

Née le 4 mars 1989 à Libreville, Kaisha Essiane est une danseuse professionnelle formée à l’École des Sables de Germaine Acogny au Sénégal. Danseuse ouverte d’esprit, elle se distingue par la polyvalence de sa pratique. Elle participe à plusieurs projets chorégraphiques au Sénégal, au Gabon et aux Pays-Bas et se positionne dans son pays en tant qu’actrice culturelle. Elle vit et travaille à Montpellier.

https://www.youtube…

Tidiani N’Diaye

Après 4 ans de formation dans un centre de danse à Bamako, Tidiani N’Diaye obtient en 2009, le premier prix du Bal des Donkelaw organisée par l’Institut français de Bamako et Donko Seko avec sa première pièce Être Différent. Il entre au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh en 2011, et obtient le diplôme national supérieur de danseur professionnel ainsi qu’une licence en « art du spectacle » de l’Université Paris VIII en 2013. En septembre 2013, il entre au Centre National Chorégraphique de Montpellier au sein du master ex.e.r.ce sous la direction de Mathilde Monnier dont il sort diplômé en 2015.

Depuis 2010, il mène des projets entre danse et art numérique. Il crée notamment la structure Copier Coller, centre de ressources multimédia et de création artistique qui mène des activités artistiques, culturelles, éducatives et sociales pour le développement et la valorisation de danse contemporaine en France et au Mali. La compagnie possède une antenne à Bamako qui a été crée en 2011 avec le soutien de la Cie Gilles Jobin.

Les pièces chorégraphiques déjà réalisés : Être Différent (2009), Moi, Ma Chambre et Ma Rue (2014), Naturel Mystique (2015), Bazin (2016), La Danse Ou le Chaos (2017).

www.copiercoller.info