Anna Tje

Née en 1989, Anna Tje vit et travaille à Paris. À travers une pratique transdisciplinaire et entre usage du corps et du geste, de la poésie et du récit, de la musique, du textile, de l’objet, de l’image et des média, Anna Tje tente de déconstruire les mécanismes de survie et de guérison dans les dites subcultures.

Naviguant entre création contemporaine et recherche, elle investit la performance de manière  autodidacte – dont l’endurance art, la danse, la déclamation, le chant sacré – et l’installation ainsi que la vidéo afin d’explorer les notions d’intime, de trauma et de résilience du corps féminin noir. En puisant ainsi dans son archive personnelle et dans les parcours de militantes féministes et/ou queer, ainsi que les philosphes de la diaspora africaine, elle questionne la propriété de l’utopie, de la science-fiction et de la spiritualité comme vecteurs d’émancipation et de communication.

Co-fondatrice de la revue littéraire et artistique à contre-courant Atayé, Anna Tje a fait ses études à l’École de mode Mod’Art International Paris, avant de se diriger vers les médias. Diplômée d’un Master d’ingénierie éditoriale et communication de l’Université de Cergy-Pontoise, elle continue d’approfondir ses recherches dans le cadre d’une thèse en Arts et Médias à la Sorbonne-Nouvelle – Paris 3. En janvier 2019, elle a également participé à l’Ecole doctorale des Ateliers de la pensée de Dakar (Sénégal), et fut encadrée par Felwin Sarr, Achille Mbembe Yala Kisukidi, Françoise Verges, Jamila Mascat, Abdourhamane Seck et Bado Ndoye.

http://revue-ataye.com

https://annatje.com

Le texte simplifié n'est pas disponible.

Née en 1989, Anna Tje vit et travaille à Paris. À travers une pratique transdisciplinaire et entre usage du corps et du geste, de la poésie et du récit, de la musique, du textile, de l’objet, de l’image et des média, Anna Tje tente de déconstruire les mécanismes de survie et de guérison dans les dites subcultures.

Naviguant entre création contemporaine et recherche, elle investit la performance de manière  autodidacte – dont l’endurance art, la danse, la déclamation, le chant sacré – et l’installation ainsi que la vidéo afin d’explorer les notions d’intime, de trauma et de résilience du corps féminin noir. En puisant ainsi dans son archive personnelle et dans les parcours de militantes féministes et/ou queer, ainsi que les philosphes de la diaspora africaine, elle questionne la propriété de l’utopie, de la science-fiction et de la spiritualité comme vecteurs d’émancipation et de communication.

Co-fondatrice de la revue littéraire et artistique à contre-courant Atayé, Anna Tje a fait ses études à l’École de mode Mod’Art International Paris, avant de se diriger vers les médias. Diplômée d’un Master d’ingénierie éditoriale et communication de l’Université de Cergy-Pontoise, elle continue d’approfondir ses recherches dans le cadre d’une thèse en Arts et Médias à la Sorbonne-Nouvelle – Paris 3. En janvier 2019, elle a également participé à l’Ecole doctorale des Ateliers de la pensée de Dakar (Sénégal), et fut encadrée par Felwin Sarr, Achille Mbembe Yala Kisukidi, Françoise Verges, Jamila Mascat, Abdourhamane Seck et Bado Ndoye.

http://revue-ataye.com

https://annatje.com


CARE-O-LOGIE: le care comme méthodologie de libération

Anna Tje, KitchenSProsper

Le 22 janvier

Passé

Accessibilité Personnes à mobilité réduite


CHANT REVOLUTIONNAIREVocalisations, tonalités et déplacements en vue de la grève féministe.

Anna Tje

Du 13 juin au 14 juin 2021

Passé

Accessibilité Personnes à mobilité réduite


Archipelagogo Club – Victoire sur le soleil

Anna Tje, Bone Black, Maïté Chénière, object blue, Sirenessa

Le 18 janvier

Passé

DE QUELLE COULEUR EST TA PEAU NOIRE?

Anna Tje, Laura Nsafou

Le 06 octobre

Passé

L’ENTRE-DEUX MONDE, L’ART COMME ARME DE GUÉRISON

Anna Tje, Lomani Mondonga, Pascale Obolo

Le 05 octobre

Passé