Yvonne Harder

Yvonne Harder partage son temps entre des scénographies d’arts vivant, d’évènements ou d’expositions et des interventions artistiques libres de tout bord. L’espace joue un rôle important dans sa démarche artistique. On peut aussi la trouver, cette fois-ci sous le nom d’artiste de « DJ Betty Bossa », derrière ses platines MKII, à partager sa mélomanie en passant des disques dans des situations diverses.

Avec Sarah André et Lisa Harder elle fait de la musique dans le cadre de leur groupe de chansons brutes, ALICE, mais elles trafiquent aussi d’autres choses ensemble, tel que des scénographies, pour la pièce Zang Boum Tuut de Valério Scamuffa, créé au Théâtre l’Arsenic, Lausanne, en 2018, le festival radiophonique “Les yeux grand fermés” au Théâtre St Gervais, Genève, ou pour la compagnie Kajibi Exprès au Théâtre Oriental – Vevey prévu pour fin 2019.

Elle a entamé un projet personnel d’auto-ethnographie avec une exposition personnelle à Halle Nord, Genève, signé la scénographie des pièces “Décris-ravage” et “Laboratoire Poison” d’Adeline Rosenstein à Bruxelles, et elle a assisté Martin Schick pour la scénographie de son projet Radikant dans le Festival “Out and About” à Bümplitz (CH) et le projet “Weltausstellung” qui s’est réalisé dans le cadre du festival Belluard à Schwarzsee (CH), travaillé avec Mathilde Maillard à la mise sur pied du micro Festival Le Hâvre au Vivat à Armentières (F) et concrétisé l’expédition/réflexion “Club Travail” ensemble avec Mathilde Maillard et Anna Czapski, qui a été en vadrouille entre Armentières et Dunkerque.

Dans le courant de 2018/19 elle travaille pour et/ou avec des personnes ou institutions aussi diverses que Sarah André, Adeline Rosenstein, La cave 12, Les 3 points de Suspension, l’Hôpital Universitaire de Genève, Blue Factory, Gérald Kurdian ou Martin Schick à Genève, Lausanne, Zurich, Fribourg, Berne, Bruxelles, Kortrijk, Haifa et Ramallah .

 

https://yvonne-harder.allyou.net/