Sandrine Teixido

Auteur, chercheur et critique, Sandrine Teixido (*1974) utilise l’enquête et la fabulation pour créer des espaces imaginaires et narratifs partageables au moyen d’investigations, textes, installations, collaborations au sein desquelles l’appropriation par le public est une préoccupation constante.

Pour mettre en œuvre ce type de projet à l’écosystème fragile, elle créé en 2009 la structure LMEC/ISSUE. Depuis 2011, elle est médiatrice agréé pour l’Action Nouveaux commanditaires musique de la Fondation de France, dont le propos est de permettre à « quiconque le souhaite d’assumer la responsabilité d’une commande d’œuvre d’art ». Dans ce cadre, elle travaille avec le musicien italien Battista Lena sur une commande musicale intitulée « Ultimo Cielo » en hommage à l’artiste italien Pinot Gallizio, impliquant la collaboration d’un orchestre amateur.
Elle termine actuellement un doctorat sous la direction de Denis Laborde (EHESS, Centre Georges Simmel) sur les manières d’agir dans les musiques du monde. A Mulhouse, elle réalise une enquête sur l’imaginaire et la représentation de ces musiques sur un territoire à forte histoire(s) migratoire(s).

Sandrine Teixido est titulaire d’un DEA en Anthropologie et sociologie comparée (Paris X-Nanterre) et d’un Master de Science Po Paris (Programme d’expérimentation arts et politique, 2010). En 2011, Sandrine Teixido rejoint Aurélien Gamboni sur l’investigation à partir du maelström d’Edgar A.Poe, une recherche qui les a conduits à Porto Alegre (Brésil) en 2013 à l’invitation de la 9e Biennale du Mercosul, et qu’ils poursuivront dans la région arctique de la Norvège en 2014.