Amal Alpha

Neuroscientfique en rémission et traductrice en devenir, Amal Alpha chante depuis toute petite dans diverses formations chorale, explorant un répertoire allant des madrigaux de la renaissance aux polyphonies d’Europe de l’est en passant par la musique classique d’Alep.

Elle découvre le pouvoir libérateur des karaokés en 2014 avec Dana, KJ queer basée à Oakland.

Depuis son retour à Genève en 2017, Amal Alpha utilise le karaoké comme dispositif d’émancipation et de libération de la voix et elle l’amène partout : dans les caves, les parcs, les bars, les théâtres, les maisons de quartier, sur des chars… Les personnages qu’elle incarne (Cindy Lopette, Gay Chevara ou encore Gouine Stefani) utilisent l’humour et l’autodérision pour créer un espace joyeux, festif et tendre où chacunex peut briller de mille feux face à un public survolté et faire l’expérience du potentiel guérisseur du chant. Cet espace est dédié tout particulièrement à celleux qui n’entrent pas dans les moules de cette société validiste-blanche-cis-hétéro-patriarcale.

Elle est également l’une des instigatrices du Sharkaraoké, un char qui arpente les manifestations genevoises en diffusant les vidéos du #karaopo, une série de chansons détournées pour être chantées en manifestations. Les paroles de nos tubes préférés sont réécrites collectivement pour avoir une portée politique, féministe, antiraciste, queer et anticapitaliste et les versions karaoké sont disponibles en ligne pour touxtes.

Amal Alpha

credit photo: Anna Pizzolante

Le texte simplifié n'est pas disponible.

Neuroscientfique en rémission et traductrice en devenir, Amal Alpha chante depuis toute petite dans diverses formations chorale, explorant un répertoire allant des madrigaux de la renaissance aux polyphonies d’Europe de l’est en passant par la musique classique d’Alep.

Elle découvre le pouvoir libérateur des karaokés en 2014 avec Dana, KJ queer basée à Oakland.

Depuis son retour à Genève en 2017, Amal Alpha utilise le karaoké comme dispositif d’émancipation et de libération de la voix et elle l’amène partout : dans les caves, les parcs, les bars, les théâtres, les maisons de quartier, sur des chars… Les personnages qu’elle incarne (Cindy Lopette, Gay Chevara ou encore Gouine Stefani) utilisent l’humour et l’autodérision pour créer un espace joyeux, festif et tendre où chacunex peut briller de mille feux face à un public survolté et faire l’expérience du potentiel guérisseur du chant. Cet espace est dédié tout particulièrement à celleux qui n’entrent pas dans les moules de cette société validiste-blanche-cis-hétéro-patriarcale.

Elle est également l’une des instigatrices du Sharkaraoké, un char qui arpente les manifestations genevoises en diffusant les vidéos du #karaopo, une série de chansons détournées pour être chantées en manifestations. Les paroles de nos tubes préférés sont réécrites collectivement pour avoir une portée politique, féministe, antiraciste, queer et anticapitaliste et les versions karaoké sont disponibles en ligne pour touxtes.

Amal Alpha

credit photo: Anna Pizzolante


Singing in the name of …

Le 18 mai

Accessibilité Personnes à mobilité réduite


Singing in the name of …

Le 13 avril

Passé Trois portraits: à gauche Léo, personne blanche au cheveux blond rasé, pose sur un caillou au bord du lac habillé d'une doudoune noir, une échappe grise et un jeans. Au milieu, Amal Alpha, personne raciste au cheveux bruns foncés-noirs, est pris en photo dans un miroir. On aperçoit la photographe dans le coin droite de l'image. Amal a les yeux maquillés de noir et une fine moustache élégante. Iel porte également un collier de perle et une robe à paillette avec décolleté. A droite, Cassandre, personne blanche aux cheveux mi-longs et bruns clairs/blond qui porte des lunettes, pose debout sur un fond vert. Habillée d'un ensemble bleu et une chemise verte comme le fond de l'image. Iel pose comme une créature papillon.

COUCOU! // TU EN GREVE

Le 01 octobre

Passé

30 ANS / 30 HEURES

Du 27 septembre au 29 septembre 2019

Passé