Facebook Instagram Email
du 19 au 24 mai 2020

Antilopes

Duree 2 heures 30 minutes environ

Dans un monde dystopique où la transparence est devenue la norme mais aussi l’instrument de contrôle des corps et des vécus, la frontière entre désir et nécessité est floue. La crise écologique (cause ou conséquence de cela) a engendré des mutations chez les espèces, qui redessinent les paysages naturels et corporels. Ces nouvelles créatures hybrides, à la fois organiques et mécaniques, tentent malgré tout de se retrouver, de s’allier au delà de la fatigue et de l’isolement, jusqu’au game over.


image: Laura Spozio et Nagi Gianni

Conception, mise en scène Nagi Gianni 
Dramaturgie Laura Spozio
Assistanat Natasza Gerlach
Performance et chorégraphie Elie Autin, Chienne de Garde, Florian Schlessmann, Katarzyna Sikora, Nancy Stamatopoulou
Univers sonore Chienne de Garde
Chorégraphes invités Kiriakos Hadjiioannou, Simone Aughterlony
Lumière, espace Jacqueline Sobiszewski
Costumes et masques Irène Schlatter & Nagi Gianni 
Production Hyena
Co-production TU - Théâtre de l'Usine Genève, Arsenic - Centre d’art scénique Lausanne
Administration Anna Ladeira / LE VOISIN
Avec le généreux soutien de la Ville de Genève et la Loterie Romande

Nagi Gianni

Nagi Gianni est un artiste vidéaste et plasticien suisse. Né à Zurich en 1991, il vit et travaille actuellement à Genève. Au cœur de son travail, Nagi Gianni met en scène le corps humain en tant qu’élément et en tant que véhicule pour exprimer la nature complexe des relations sociales. Sous forme de vidéo, d’installation ou de performance Nagi développe des cadres expérimentaux qui lui servent de laboratoire pour des actions improvisées et des chorégraphies. Chacune de ses créations est portée par des modules scénographiques, des accessoires, des costumes et des masques qu’il conçoit et construit. Nagi Gianni est diplômé de la HEAD (Arts Visuels). Son travail à été montré régulièrement à Genève, notamment au Commun, l’Espace labo, TOPIC, le Spoutnik, ainsi que dans divers lieux en Suisse et à l’étranger (Kabaret der Kunstler – Zurich, BONE festival – Bern, Cité Internationale des Arts – Paris, Elisabeth Garden – New York). En 2018 il est nominé au Prix Suisse de la Performance à Bâle et fait partie du programme Danceweb à Impultanz à Vienne; de juillet à décembre 2019 il est résident du Centre d’Art Ujazdowski Castle à Varsovie.  À coté de son travail personnel il collabore régulièrement avec d’autres artistes dans le domaine de la performance et du théâtre, notamment Maya Bôsch/Cie Sturmfrei, Daniel Hellmann, Karim Bel Kacem/Think Thank Theatre, Pétrel/Roumagnec duo.