Urs Peter Schneider

Urs Peter Schneider, dit UP Schneider, est né en 1939 à Berne (fils d’un père biennois et d’une mère zurichoise). Formé à Cologne et à Vienne, il maîtrise l’oeuvre intégrale de Bach, Haydn, Mozart, mais est également spécialiste de la musique contemporaine, où il apparaît au premier plan depuis 1963. Il est aujourd’hui de plus en plus sollicité comme performeur.

Depuis 1966, il vit à Bienne (Vigneules). Il jouit d’une renommée internationale en tant que compositeur de plus d’une centaine d’oeuvres. Il est considéré en Suisse comme un précurseur dans l’avant-garde musicale à laquelle il a donné d’innombrables impulsions au cours des 45 dernières années avec environ 2000 exécutions de ses oeuvres. Depuis 1968, UP Schneider dirige l’« Ensemble Neue Horizonte Berne » qui s’est produit à Bienne à diverses occasions, et qui est notamment consacré à la performance et à l’art conceptuel, lesquels font l’objet d’un important travail de recherche de Schneider; il joue régulièrement à Bienne en tant que pianiste et musicien de chambre et comme soliste avec la SOB2 (deux fois). Depuis sa retraite en 2002, il s’investit de plus en plus dans des activités en faveur de la ville de Bienne avec l’énergie et la motivation qui le caractérisent

UP Schneider, une personnalité biennoise

Son étroite relation à Bienne s’exprime de différentes façons: depuis 1958, il a mis Robert Walser en musique (15 oeuvres) et s’engage cette année encore au Nouveau Théâtre Associé de la ville. Pour la « Fête des arts » à Bienne, il a rendu possible la participation de 163 artistes (« Hôtel Élite », septembre 2005) avec son concept « Présence sans produit »; L’engagement social et la collégialité l’ont toujours caractérisé; Il a été maintes fois invité au Centre PasquArt en tant que compositeur et à titre de performer du langage sonore; Il a composé la musique pour la fête d’inauguration du musée du château de Nidau; Il donne régulièrement des concerts de bienfaisance à l’école Rudolf Steiner; Le long métrage « 36 existences » d’Urs Graf retrace l’action de Schneider à Bienne; Il est également invité en tant que compositeur aux prochaines Journées philosophiques de Bienne. En ajoutant à ce qui précède toutes les diverses autres activités dans la région de Bienne (« Lundi à sept heures », les « Kulturtäter », le « Café littéraire », les « Journées du jazz ») ainsi que plusieurs séminaires à l’École d’arts visuels, des entretiens ainsi que des débats,  il en résulte un tableau impressionnant et continu de prestations culturelles.

A voir : « Urs Peter Schneider: 36 Existenzen » (Suisse, 2005), film réalisé par Urs Graf : Genèse d’une oeuvre musicale. Le film montre la vie et le travail d’un compositeur, dont les oeuvres ont depuis toujours et à chaque fois une signification qui va au-delà des conceptions familières de la musique électronique contemporaine. Urs Peter Schneider autorise le cinéaste Urs Graf à participer durant un an, en toute amitié, à la création d’une oeuvre musicale, de l’idée originelle à la première mondiale, point de vue personnel sur une création artistique qui passe pour l’incarnation même de l’inaccessible. Le film fait partager le déchirement intime que le compositeur affronte, pressé par une urgence toute particulière: le désir ardent d’aller au-delà de tout ce qui nous paraît imaginable – le souhait de contrôler jusqu’au bout nos comportements.