The Living and the Dead Ensemble

Le Living and the Dead Ensemble est un groupe d’artistes, d’interprètes et de poètes d’Haïti, de France et du Royaume-Uni. Ils se sont d’abord réunis en Haïti 2017, pour produire la traduction et la performance en créole haïtien de la pièce Monsieur Toussaint d’Édouard Glissant. Issu d’une idée originale de Louis Henderson et Olivier Marboeuf, le premier film de l’Ensemble OUVERTURES a été présenté en première à la Berlinale 2020. Cette œuvre explore l’influence d’Haïti, première république noire indépendante des Amériques, dans la modernité occidentale comme l’histoire et le présent des Caraïbes.

 

Mackenson Bijou est né à Grand-Goâve et vit actuellement à Croix Des bouquets en Haïti. Il est membre Fondateur de l’association culturelle « KALBAS AYITI » et aussi que de The Living and The Dead. Il œuvre dans le secteur culturel depuis 2011, organisant des soirées littéraires avec des écrivains de renom. Après une formation de Théâtre avec Marilena Crosato dans le cadre d’un projet de théâtre populaire dirigé par Oxfam Italia en 2013, il a suivi des formations au Théâtre National (section art dramatique). Il a joué dans plusieurs pièces de théâtre dont Tonton America, Nuit d’espoir, Petite fleur du Ghetto et dans les films de The Living and the Dead Ensemble (Ouvertures (Berlinale 2020) et The Wake) ainsi que dans le film ‘’Zombi Child’ de Bertrand Bonello (Cannes 2019). Il vient de signer un nouveau rôle avec Muskagroup pour le film Malatchong. Ses textes poétiques ont été également publiés dans plusieurs anthologies.

Rossi Jacques Casimir est poète, slameur, comédien et acteur culturel basé à Port-au-Prince en Haïti. Il collabore avec l’artiste anglaise Jesse Darline pour l’installation Crash church en 2009 dans le cadre de la Ghetto Biennale. Il entame en 2011 lors d’une nouvelle édition de la Biennale une collaboration avec Roberto N. Peyer et Joyce Hip autour du terme « occupation ». C’est en 2013 qu’il fait la rencontre de Shari Ruppert qui va donner à son parcours artistique un nouvel élan. Parallèlement, l’écriture sous toutes ses formes est omniprésente dans son travail. Depuis 2005 où il écrit Ayiti Dezespere (Haïti est désespérée) dans l’urgence jusqu’à sa participation à des groupes de rap tels que Mass Ghetto et B-Sektè. A partir de 2014, son écriture s’affirme et il commence à multiplier les collaborations et les ateliers (avec le poète Saul William, la metteuse en scène Michelle Lemoine). En 2016, il créé le mouvement artistique et social « Nou Pran Lari a » qui permet au public de découvrir la créativité des artistes locaux sous la forme d’expositions ambulantes. En 2017, il rejoint The Living and The Dead Ensemble et il incarnera Jean-Jacques Dessalines dans le film Ouvertures.

Dieuvela Cherestal est une actrice et comedienne née en 1996 à Port-au-Prince (Haïti). Originaire d’une famille élargie, elle a grandi dans un quartier populaire à Carrefour-Feuilles où elle réside encore. Après son bac, Dieuvela a entamé une formation en hôtellerie qu’elle n’a pas pu achever. Elle a donc décidé de se concentrer sur les activités qui la passionne vraiment : la couture et le théâtre. En 2017, elle participe à un projet artistique où elle débute sa carrière de comédienne et d’actrice en tant que membre fondatrice de The Living And The Dead. Elle prend part aux nombreuses activités artistiques de l’Ensemble dont le film Ouvertures (Berlinale en 2020) puis au projet The Wake, interrompu par le COVID 19 en pleine résidence aux Ateliers Médicis et qui se poursuit en 2021.

James Desiris est poète, comédien et acteur. En tant que Vodouisant, il puise la source de sa création au cœur du Vodou d’Haïti, son pays natal, qu’il métisse avec d’autres formes artistiques pour donner une saveur particulière à ses œuvres. Il est actuellement membre du Mouvement AJAV (Action des Jeunes pour L’Avancement du Vodou) et du Collectif The Living And The Dead Ensemble.

James Peter Étienne vit dans le quartier Solino à Port-au-Prince, en Haïti. Il opère sur la scène artistique sous des identités multiples ; tantôt Mimétik Nèg, le slameur beau parleur qu’on a vu à maintes reprises dans les slam nights de la Fondation Fokal et ailleurs, tantôt Zakh Turin, l’acteur qui se glisse dans la peau de Mackandal pour le film Ouvertures (Berlinale 2020) et dans celle du sarcastique avocat du Feu pour The Wake.

Louis Henderson est un cinéaste et auteur qui expérimente différentes manières de travailler avec les gens afin d’aborder et de remettre en question notre condition mondiale actuelle, définie par le capitalisme racial et les histoires toujours présentes du projet colonial européen. Depuis 2017, Henderson travaille au sein du groupe d’artistes The Living and the Dead Ensemble. Basé entre Haïti et la France, l’activité de l’Ensemble associe le théâtre, la chanson, le slam, la poésie et le cinéma. Leur premier long métrage de The Living and The Dead Ensemble, Ouvertures, a reçu une mention spéciale FIPRESCI au 70e Festival International du Film de Berlin 2020. Le travail de Louis Henderson a été présenté dans divers festivals internationaux de cinéma, musées d’art et biennales et est distribué par LUX et Video Data Bank. Il vit et travaille à Paris.

Léonard Jean-Baptiste dit léO est un artiste pluridisciplinaire, qui passe de la poésie à la sculpture, apparaît au théâtre, puis au cinéma, sans négliger la musique. Né en 1997 en Haïti, où il a commencé à développer son travail, il réside actuellement en Belgique et étudie la philosophie à l’Université Libre de Bruxelles. Il a participé à de nombreuses lectures, spectacles et performances. En 2018, il réalise l’œuvre Hybride, guidée par le concept du Slap, qui mêle jeu, poésie, chant, et danse. Au printemps 2019, il réalise une installation vidéo avec le soutien de Nona prod, jeune production belge. Membre de The Living and The Dead Ensemble, avec lequel il a déjà réalisé Ouvertures, il participe actuellement au projet The Wake. Il se consacre par ailleurs à ses études et écrit quand passe le vent de l’inspiration par sa fenêtre.

Cynthia Maignan est actuellement étudiante en Communication Sociale à l’Université d’État d’Haïti. Passionnée de lecture, de théâtre et de cinéma, dès son plus jeune âge, elle intègre des clubs socioculturels. En 2012, après un atelier sur le slam à Port-au-Prince, elle fonde avec sa sœur Sophonie Maignan le premier collectif de slam entièrement féminin en Haïti : DICOS. En 2013, elle suit une formation en Art Dramatique au Théâtre National d’Haïti. En 2017, elle rejoint The Living and The Dead Ensemble en jouant Maman Dio et Susanne Toussaint dans la pièce Monsieur Toussaint et le film Ouvertures (Berlinale 2020). Elle évolue dans le milieu culturel haïtien en animant des ateliers de lecture et d’écriture avec des jeunes et elle se consacre à la suite de l’aventure The Living and The Dead Ensemble avec The Wake.

Sophonie Maignan est née en 1993 et a grandi à Port-au-Prince. Elle intègre, très jeune, avec ses sœurs Lovely et Cynthia la chorale NAC au sein de laquelle elle fait ses premiers pas sur scène lors de concerts et spectacles organisés à la chapelle de la Villa Manrèse. Elle développe ainsi une grande passion pour la littérature et le théâtre. En 2012, elle écrit et met en scène, avec la collaboration de ses sœurs et de quelques amies de la chorale NAC, Les Dix Femmes Noires, une pièce qui s’inspire des Dix Hommes Noirs d’Etzer Vilaire, poète haïtien du XIXe siècle. Les critiques des professionnels l’incitent à approfondir ses connaissances en mise en scène. Elle décide alors de s’inscrire, l’année suivante, à l’École Nationale des Arts de Port-au-Prince (ENARTS) pour étudier le théâtre. À la même époque, elle pratique le slam au sein du collectif DICOS qu’elle a créé avec sa sœur Cynthia. Elle participe à des ateliers de slam comme celui avec le Collectif Hors Jeu organisé en 2012 à l’IFH ou encore un autre animé en 2015 à la Fondasyon Konesans ak Libète (FOKAL) par l’actrice d’origine rwandaise Anisia Uzeymann et son époux, le slameur américain, Saul Williams. Cet atelier donnera lieu à Tonton America, un spectacle pluridisciplinaire mis en scène par Michèle Lemoine et représenté à la FOKAL en 2016. En 2015, parallèlement à ses projets artistiques et à ses études à l’ENARTS, elle est admise en Lettres Modernes à l’École Normale Supérieure (ENS). A la fermeture de l’Ecole en 2017, elle poursuit ses études en Lettres Modernes, à Lorient (France) jusqu’à l’obtention d’un Master II consacré à des recherches sur la littérature caribéenne et en particulier sur l’œuvre de l’écrivain contemporain haïtien Gary Victor. En Bretagne, elle poursuit ses activités sur la scène slam locale parallèlement aux projets de The Living and the Dead Ensemble.

  Olivier Marboeuf est auteur, dessinateur, performeur et commissaire d’exposition indépendant d’origine antillaise. Après des études de sciences, il s’oriente en autodidacte vers les pratiques artistiques, en fondant en 1992 avec l’auteur Yvan Alagbé les éditions de bande dessinée de recherche AMOK (devenues Frémok : http://www. fremok.org) puis le centre d’art Espace Khiasma (http://www.khiasma.net) qu’il a dirigé de 2004 à 2018 aux Lilas (dans la proche banlieue Nord-Est de Paris). Il enseigne les arts visuels et la théorie de l’image de 2002 à 2008 à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nancy (France). A Khiasma, il a développé un programme centré sur les questions de représentations minoritaires associant expositions, projections, débats, performances et projets collaboratifs sur le territoire du Nord-Est parisien. Dans son travail curatorial comme dans ses textes, il réinvestit la figure du conteur en l’imaginant comme une position à partir de laquelle il est possible d’agencer les histoires, d’interroger les manières de dire et les structures de pouvoir des champs artistiques et culturels du monde néolibéral. Son travail associe productions critiques, fictions spéculatives, performances et expérimentations sociales et collectives qui pensent toutes le corps comme une archive singulière. Il est également producteur de films d’artistes au sein de la maison de production Spectre Productions (www.spectre-productions.com) qu’il a créé en 2013.

Spectacles