Marvin M’toumo

MARVIN M’TOUMO (1994*, vit et travaille entre Paris et Genève) est un artiste dont la poésie singulière se réclame au-delà des distinctions académiques entre arts, théâtre, littérature et mode. Il exprime sa sensibilité dans la fluidité d’une pratique décloisonnée, où il place les identités, les stéréotypes et les archétypes au centre d’une poétique critique remplis de symboles, d’humour et de dramaturgie.

Diplômé de l’École Nationale Supérieure de la Villa Arson de Nice en 2016 ,il y réalise diverses performances : sonore comme Cahr (2014),dansé comme Kouros(2015) ou sous forme de tableaux vivants comme Farofa (2015).Il réalise également ses deux premiers court-métrages La Partir( 2015), Les Fulgurances ( 2016) et Ibis (2018). Il travaille également à l’écriture de plusieurs textes littéraires, dont Blé ( 2016), Devoçaos (2017) et Larmes Modèles (2019). En 2017 il rejoint ensuite la section Design Mode et Accessoire de la Haute Ecole d’Arts et de Design (HEAD) de Genève dont il sort diplômé en 2019. Il réalise les costumes et performe au théâtre de l’Usine pour la pièce So long lives this, and this gives life to thee de Kayije Kagame (2019) et Avec Grace, il réalise les costume de Sans Grace au théâtre du Grütli à Genève et à L’Arsenic à Lausanne (2020). Il réalise un costume pour la pièce Showroom d’Igor Cardellini, Rébecca Balestra et Tomas Gonzalez au théâtre de Vidy de Lausanne et au festival La Bâtie à Genève (2021). Parallèlement il est finaliste du Prix d’Excellence de la Fondation Hans Wilsdorf (2019). Il fait partie des finalistes du prestigieux Festival international de mode et de photographie de Hyères à la Villa Noailles où il remporte avec sa collection Chien Fleur le prestigieux prix Chloé ( 2020). En 2021 il collabore avec les maisons Lognon Chanel en collaboration avec l’éventailliste Duvelleroy et la maison Jean Paul Gaultier dans le cadre d’une collection capsule de prêt à porter Marvin M’toumo x Jean Paul Gaultier intitulé Les Marins. Actuellement il développe sa maison de couture tout en initiant ses premiers projets de mise en scène avec sa compagnie d’arts vivants « Hibiscus Culturiste ».