Jérôme Stünzi

Né en 1981, vit et travaille à Bienne. Formé à l’école d’Arts Visuels de Bienne, il adapte son langage malicieux à de multiples projets artistiques. Tantôt dans les arts plastiques (sculpture, vidéo, installation, peinture), et tantôt dans les arts vivants (scénographie, costumes, performance). Il développe son travail pluridisciplinaire seul ou en collaboration avec d’autres artistes. Ainsi, c’est en 2014 qu’il crée des volumes, costumes et objets pour Introducing Schaffter & Stauffer (de Marius Schaffter et Gregory Stauffer) au Théâtre de l’Usine et pour Walking (de Gregory Stauffer) en 2015 dans le même lieu. Il confectionne en outre, et pour ce dernier, un retable au Centre d’Art Contemporain le Commun (Genève) dans le cadre de l’exposition Happyland du collectif Autenthic Boys. En 2015, il fonde avec Marius Schaffter la compagnie Old Masters qui crée successivement Constructionisme en 2015, Fresque en 2016 et L’impression en 2018.

Individuellement, il donne à voir des œuvres picturales ou des installations dans un style d’Art modeste ambitieux. C’est ainsi, qu’il expose dans divers espaces, en voici une sélection : La Barbe à L’HotelOffen (Baden, 2011) / Jacques Bruel avec Adrien Horni au Lokal-Int (Bienne, 2012) et au Pasquart (Bienne, 2012) / Scènes I à L’Hausstellung (Bâle, 2015) / La Benne au Lokal-Int (Bienne, 2016) et aux Halles (Porrentruy, 2016–2017) / Loisirs industrielles à La Placette (Lausanne, 2016) / Sans Titre au Grand Palais (Berne, 2017).

En 2017, il obtient une bourse de séjour pour six mois à New York remise par le canton de Berne et destinée aux Arts vivants. C’est dans ce cadre qu’il poursuivra son travail autour de l’objet-performeur.