Gilles Jobin

Gilles Jobin (1964)
Vit et travaille à Genève.

« De création en création, Gilles Jobin explore des univers chorégraphiques personnels, corps à l’horizontale, voire souterrains, scénographie à la géométrie abstraite et passionnante ». (Philippe Noisette)

Gilles Jobin est internationalement reconnu depuis sa première chorégraphie pour trois danseurs A+B=X qu’il crée en 1997 à l’Arsenic de Lausanne, et qui sera présentée au Festival Montpellier Danse deux ans plus tard. En 1999 il produitBraindance qui ouvrira la saison 2000-2001 du Théâtre de la Ville à Paris.
Son orientation artistique radicale et sa reconnaissance internationale font de lui un précurseur d’une nouvelle génération de chorégraphes européens. Suit un autre quintet, The Moebius Strip, créé à Paris au Théâtre de la Ville en 2001. En 2002, il crée Under Construction à la Schaubühne de Berlin.

En 2003, Gilles Jobin surprend encore en acceptant une commande du Ballet du Grand Théâtre de Genève pour lequel il crée TWO-THOUSAND-AND-THREE, pièce pour vingt-et-un danseurs. La même année il crée Delicado pour le Ballet Gulbenkian, et en 2005 il crée Steak House à l’Arsenic de Lausanne après être revenu s’installer en Suisse.

En 2006, il devient artiste associé de Bonlieu Scène nationale Annecy en France où il crée ses quatre productions suivantes Double Deux (2006), Text To Speech(2008), Black Swan (2009) et Le Chaînon Manquant – The Missing Link (2010).
En 2011 il crée dans le même lieu Spider Galaxies – une pièce dans laquelle il redéfinit le mouvement à l’aide d’une imposante base de données iconographiques. Il reprend également A+B=X avec de nouveaux interprètes. A la fin de cette même année, et suite à une proposition de collaboration avec L’Orchestre de Chambre de Genève, il crée sa première pièce sur une musique existante. Un trio dansé en présence d’un septuor à cordes qui interprète en directShaker Loops de John Adams, présentée en avant-première à La Gaîté lyrique à Paris.

En mars 2012, il est devenu le premier lauréat du prix Collide@CERN-Genève, dans la catégorie danse et performance, pour sa proposition d’explorer par la danse et des interactions la relation entre l’esprit et le corps au sein du plus grand laboratoire de physique des particules du monde.

Outre ses propres créations, Gilles Jobin a fait de sa compagnie et des Studios 44 un lieu pionnier pour la formation professionnelle du danseur, la reconnaissance de la danse contemporaine en Suisse et la stimulation des échanges internationaux à travers de nombreuses initiatives : entraînement quotidien du danseur, actions pédagogiques, workshops, résidences d’artistes, ainsi que des projets avec les pays du Sud, notamment en Afrique et en Amérique Latine.