Gilles Jobin

Gilles Jobin (*1964) vit et travaille à Genève. Il est internationalement reconnu depuis sa première chorégraphie pour trois danseurs A+B=Xqu’il crée en 1997 à l’Arsenic de Lausanne, et qui sera présentée au Festival Montpellier Danse deux ans plus tard.

En mars 2012, Gilles devient le premier lauréat du prix Collide @CERN-Genève, dans la catégorie danse et performance, pour sa proposition d’explorer par la danse les interactions et la relation entre l’esprit et le corps, au sein du plus grand laboratoire de physique des particules du monde.

En 2013, il créé PROTOKIDSau festival La Bâtie à Genève pour neuf jeunes danseuses de la Cie Virevolte Manon Hotte. Il produit également QUANTUM, une pièce pour six danseurs. La création a reçu le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings pour la collaboration entre Gilles Jobin et l’artiste visuel Julius von Bismarck, dont l’installation Versuch Unter Kreisensert de dispositif lumineux et scénographique.

En 2015, Gilles Jobin reçoit le Grand Prix suisse de danse 2015 pour sa contribution au développement de la danse contemporaine. Le conseiller fédéral Alain Berset lui remet la distinction au théâtre Equilibre à Fribourg. En récompensant Gilles Jobin sur recommandation du jury fédéral de la danse, l’Office fédéral de la culture (OFC) distingue un chorégraphe suisse qui depuis vingt ans marque la danse contemporaine de sa radicalité et l’a révolutionnée bien au-delà des frontières du pays.

En 2016, Gilles Jobin crée son premier duo, FORÇA FORTE, aux côtés de la danseuse emblématique de la compagnie Susana Panadés Diaz. Il réalise également WOMB(3D), un film chorégraphique en stéréoscopie, avec la complicité de Sylvie Fleury (décors), Franz Treichler (musique) et Jean-Paul Lespagnard (costumes).

Outre ses propres créations, Gilles Jobin a fait de sa compagnie et des Studios 44 un lieu pionnier pour la formation professionnelle du danseur, la reconnaissance de la danse contemporaine en Suisse et la stimulation des échanges internationaux à travers de nombreuses initiatives : entraînement quotidien du danseur, actions pédagogiques, workshops, résidences d’artistes, ainsi que des projets avec les pays du Sud, notamment en Afrique et en Amérique Latine.