10 au 16 décembre 2015

OHRTODHOXES

Au printemps 2015, le mystérieux Casimir M.Admonk publie un texte orageux intitulé Ohrtodhoxes. Quelque mois plus tard, il tente de donner une forme scénique à ce travail d’écriture. Défi dans lequel il nous propose de le suivre sans avoir peur de prendre de la hauteur ou de se laisser survoler. Les armes de la syntaxe n’étant pas celles de l’expérience, les rythmes de la lecture n’étant pas ceux du spectacle, comment transposer cette pulsion ? C’est la question que se pose Casimir M. Admonk avec ses interprètes Marion Duval, Lorenzo de Angelis et Aurélien Patouillard dans un objet scénique pas très catholique mais néanmoins très poétique.
Ohrtodhoxes ne tient qu’à un fil, plus fin que l’espace qui le sépare du monde, discontinu, infiniment inhabité.

Comme un fou va jeter à la mer
Des bouteilles vides et puis espère
Qu’on pourra lire à travers
S.O.S. écrit avec de l’air

Daniel Balavoine, Tous les cris les S.O.S.

  • Création : Casimir M. Admonk
  • Interprétation : Marion Duval, Lorenzo de Angelis, Aurélien Patouillard
  • Lumières : Antoine Frammery
  • Son : Grégoire Pasquier
  • Suspension : Jean-Claude Blaser - Scène Concept
  • Machinistes : Thomas Abbet, Raphaël Tuti
  • Assistants : Sarah André (lumières), Lucien Walker (schüpferator)
  • Sherpa : Michael Scheuplein
  • Production : Association La Centrale
  • Co-production : TU-Théâtre de l’Usine, Genève
  • Soutiens : Ville de Genève, Fondation Meyrinoise du Casino, Loterie Romande, État de Genève
  • Remerciements : ADC, Fondation L’Abri, Bernard Knodel, Lysiane Rogivue, Augustin Von Arx, Léonard Persoz.
Casimir M. Admonk

Casimir M. Admonk n’a rien fait. Rien. Il arrive nu, debout sur une pirogue, dans le port où on souhaite qu’il débarque. Il échange des regards, tend la main, on l’aide à gagner la terre. Dans l’autre main, il serre discrètement un petit ouvrage qui consigne les preuves d’une vie réelle, à venir et passée. Il est né à Genève il y a quelques années.

Presse

En suspens | L'Atelier critique_13.12.15
On n’est plus des enfants | L'Atelier critique_13.12.15
La Tribune de Genève_13.12.15