Le noir se place par moments au premier plan. Pourtant il ne vient pas obscurcir les choses : absorbées ou réfléchies, qu’elles se détachent ou qu’elles se confondent, elles sont présentes mais à différents niveaux. La performance noir apparent se déroule par contrastes: entre ce que le noir retient et ce qu’il dégage, les choses se découpent. Elles tentent de s’extraire, d’être vues, entendues, senties.

Distribution

  • Conception, réalisation Adaline Anobile & Rudy Decelière
  • Lumières Colin Legras
  • Coproduction le Théâtre de l’Usine
  • Soutien Ville de Genève, République et canton de Genève, Fondation Nestlé pour l'art, Fondation Ernst Göhner
  • Résidences Bains Connective, workspacebrussels, the Summer Studios, Embassy of foreign artist, Genève
  • Photos Emmanuelle Bayart
 
Durée du spectacle: 45 min