17 octobre 2017

LE DEVENIR SORCIÈRE

SOIRÉE EN COLLABORATION AVEC LE CINÉMA SPOUTNIK
>>> http://spoutnik.info/film/sorcieres-mes-soeurs/
>>> Présentation à 19:00 au TU et projection à 20:30 au Spoutnik. Entrée libre, pas de réservation nécessaire pour le film

Nina Santes est chorégraphe. Les habitués du TU auront eu l’occasion de découvrir son travail la saison dernière à travers le très beau solo intitulé : Self Made Man.
A l’occasion du cycle Rêver l’Obscur, TU invite Nina Santes à venir partager un work in progress autour de sa prochaine création : Hymen hymne. En effet, pour cette dernière, Nina Santes désire prolonger le travail d’incarnation de figures et de corps marginaux, hybrides, autres.
Au delà de la pratique de la sorcellerie, ce projet appelle la sorcière comme un devenir, un potentiel, une construction sociale. Celle qui est qualifiée ou auto-proclamée, celle qui est rejetée ou qui choisit délibérément d’occuper la marge, celle qui est déviante, dangereuse, celle qui prend soin de l’obscur, s’empare de son corps et de sa voix pour jeter un sort à l’ordre établi.
La réalisatrice Camille Ducellier accompagnera Nina Santes pour cette soirée organisée en collaboration avec le Cinéma Spoutnik. L’occasion de projeter son documentaire intitulé Sorcières, mes soeurs, (30mn,16mm, HD, 2010) ainsi qu’un extrait de l’entretien avec Starhawk réalisé par Camille Ducellier et Nina Santes au début de l’année 2017.

>>> Hymen hymne sera présenté à l’ADC du 6 au 10 février 2018, dans le cadre du Festival Antigel
https://adc-geneve.ch/spectacle/hymen-hymne/

Camille Ducellier

Née en 1985, Camille Ducellier vit et travaille à Paris.
Après avoir terminé son parcours aux Arts décoratifs de Strasbourg ainsi qu’un post diplôme au Fresnoy, elle poursuit son intérêt pour la figure politique de La Sorcière à travers diverses formes : films, installations, textes…
Elle a réalisé plusieurs films, portraits documentaires, féministes et expérimentaux, dans lesquels l’image du corps et l’identité de genre se déjouent, se déplacent :
– No men phénomène (2007),
– Ils seront forts, elles seront belles (2008),
– Striga Strigae (vidéo-performance 2009),
– Sorcières, mes sœurs (2010), ainsi qu’un livre-dvd, intitulé
– Le guide pratique du féminisme divinatoire (2011) + dvd du film Sorcières, mes sœurs
Collection Extraction aux éditions joca seria.

>>> site web : http://www.camilleducellier.com

Nina Santes

Issue de plusieurs générations d’artistes du théâtre ambulant et de la marionnette, Nina Santes fait ses débuts sur scène en tant que marionnettiste. Depuis 2008 elle a collaboré en tant qu’interprète notamment avec Mylène Benoit, Myriam Gourfink, Catherine Contour, Pascal Rambert, Kevin Jean, Olivier Normand, Laurence Pagès, Hélène Cathala, Perrine Valli, Éléonore Didier, Philippe Grandrieux, Herman Diephuis. Elle est l’auteure de pièces chorégraphiques et musicales, dont Désastre (2012), en collaboration avec le compositeur Kasper Toeplitz, Transmorphonema, un duo avec le chorégraphe Daniel Linehan (Vif du Sujet SACD 2014), et Self made man (2015). En mars 2016, elle co-signe un duo en collaboration avec Célia Gondol : A leaf, far and ever. Elle écrit actuellement Hymen hymne, projet pour 5 interprètes, qui verra le jour en 2018. Sensible au croisement des pratiques et à l’art de la performance, elle dé­veloppe régulièrement des collaborations avec le monde des arts visuels et plastiques, de la musique, et de la mode.

Nina Santes