Fermeture du TU jusqu’en janvier 2025 pour plus d’accessibilité!

 

Le TU vient tout juste de fermer ses portes suite à son événement de clôture de saison, la NOSTA! La réouverture est prévue en janvier 2025.

Au moment de la réouverture, publics et artistes découvriront un nouveau TU, enfin accessible aux personnes à mobilité réduite et bien plus praticables pour les personnes vivant des situations de handicap sensoriel !

Mais encore, le TU sera:

  • plein d’une énergie renouvelée,
  • relooké et repensé par le collectif d’architectes Galta,
  • inversé! le foyer et l’entrée principale se situeront côté Rhône,
  • plein de nouvelles mesures d’accessibilité aux contenus artistiques!

Mais encore, il faut absolument politiser la question de l’inclusion. En effet, cette formulation gentillette cache qu’en réalité il y a beaucoup d’exclusion dans la vie culturelle genevoise subventionnée. Intolérable! La culture est un bien commun auquel l’accès doit être universel.

L’année 2024 est particulièrement forte pour l’accessibilité des personnes en situation de handicap, année marquée par les dates anniversaires pour l’inclusivité : les 10 ans de la mise en vigueur de la CDPH (Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées) ainsi que les 20 ans de l’introduction de la L-Hand (Loi fédérale sur l’élimination des inégalités frappant les personnes en situation de handicap).

 

Le texte simplifié n'est pas disponible.

 

Le TU vient tout juste de fermer ses portes suite à son événement de clôture de saison, la NOSTA! La réouverture est prévue en janvier 2025.

Au moment de la réouverture, publics et artistes découvriront un nouveau TU, enfin accessible aux personnes à mobilité réduite et bien plus praticables pour les personnes vivant des situations de handicap sensoriel !

Mais encore, le TU sera:

  • plein d’une énergie renouvelée,
  • relooké et repensé par le collectif d’architectes Galta,
  • inversé! le foyer et l’entrée principale se situeront côté Rhône,
  • plein de nouvelles mesures d’accessibilité aux contenus artistiques!

Mais encore, il faut absolument politiser la question de l’inclusion. En effet, cette formulation gentillette cache qu’en réalité il y a beaucoup d’exclusion dans la vie culturelle genevoise subventionnée. Intolérable! La culture est un bien commun auquel l’accès doit être universel.

L’année 2024 est particulièrement forte pour l’accessibilité des personnes en situation de handicap, année marquée par les dates anniversaires pour l’inclusivité : les 10 ans de la mise en vigueur de la CDPH (Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées) ainsi que les 20 ans de l’introduction de la L-Hand (Loi fédérale sur l’élimination des inégalités frappant les personnes en situation de handicap).