Zoé Reverdin

Née en 1969, Zoé découvre la danse à Bali, Indonésie. A 6 ans, elle poursuit sa formation classique à New York, puis à Genève, dans le 1er Ballet Junior Béatriz Consuelo et à la North Carolina School of Arts, USA (Département de danse moderne et chorégraphie).

A New York, elle danse pour la Merce Cunningham Dance Company et pour le metteur en scène Robert Wilson . Elle étudie à New York avec Trisha Brown et à Movement Research , puis en Belgique auprès de la Cie C. de la B. d’Alain Plattel et à Paris avec Malou Airaudo.Elle tourne pour les réalisateurs suisses Michel Rode et Samir Jamel .

Dès 1990, Zoé est danseuse et chorégraphe. Active sur la scène artistique genevoise, elle s’occupe du Théâtre du Garage avec d’autres comédiens et danse au Grand Théâtre de Genève , ainsi que pour plusieurs compagnies de Genève et Lausanne (Cie Philippe Saire, Cie Laura Tanner, Cie Tane Souter).

En 1991, Zoé fonde la Cie Cliché , renommée aujourd’hui Deep’n’Dance Cie. Parmi ses nombreuses productions à Genève : Moontrash et Cinderella avec Caroline Jauch (Grütli et Théâtre du Garage, 1991 et ’92) ; Eclats et Fragile Material (Théâtre de l’Usine ‘92 et ‘04) ; People (Théâtre Pitoëff et L’API ‘94 et ‘95) ; Pozzo&Lucky puis En Attendant Godot (Alhambra ‘98, Fête de la Musique ‘04, ‘06 et ‘07) ; Outcast, (T/50 ‘06). Son travail est présenté à Lausanne, Berne, Zürich, ainsi qu’à Vienne (‘94) et à New York, au Swiss Institute (‘93 et ‘99) et à Soho (‘94).

Au Grand Théâtre de Genève et en Italie, elle participe à plusieurs opéras : chorégraphe pour Vénus , mise en scène par Francisco Negrin (’97) ; assistante à la mise en scène pour Carmen , mise en scène Christian Räth (2000) ainsi que pour La Belle Hélène , à Trieste, mise en scène Jerôme Savary. Pendant 10 ans, elle travaille avec l’équipe Technique du Grand Théâtre de Genève (accessoiriste, régisseuse, électricienne).