Raphaël Heyer

Raphaël Heyer, né en 1979 à Strasbourg, est poète, collaborateur littéraire pour le théâtre et conseiller indépendant en communication écrite. Révélé en 2000 aux premières Rencontres de poésie et d’arts plastiques de Molsheim (Alsace) présidées par Jean-Pierre Faye et Henri Maccheroni, il est l’auteur de trois recueils parus dans la collection Poètes des Cinq Continents chez L’Harmattan (Paris) : Vol de feu (2001), Et le vent sur les eaux (2005), À cheval sur le trépas (2009). Il a fréquemment été publié dans la Revue alsacienne de littérature et Bilboquet (Québec).Acteur de la scène poétique contemporaine alsacienne, il a tôt étendu son champ d’investigation au théâtre. Dans le cadre du Théâtre universitaire de Strasbourg en 2002, il a ainsi écrit et mis en scène Les veines du silence (inédit), fruit d’une réflexion sur le concept de théâtre éleusinien, en référence aux mystères d’Éleusis. En tant que comédien, il a également joué dans plusieurs spectacles entre 1996 et 2011 (œuvres notamment de Kafka, Goldoni, Minyana, K. Valentin, Camus, Jodorowsky, H. Levin). Actif en Suisse romande dès 2010, il a notamment collaboré avec la Compagnie Skøln Å ThTr (Vincent Brayer) à l’écriture de Restons Ensemble Vraiment Ensemble (2011, créé en 2012 à la Grande de Dorigny, Lausanne) et de Dites-moi qui je suis (que je me perde) (2012, créé en 2013 à L’Arsenic, Lausanne). Il poursuit également sa collaboration avec la Compagnie Post Tenebras Lux après avoir contribué à la dramaturgie et à l’écriture d’Un après-midi au zoo (2013).
Raphaël Heyer