Gisèle Vienne

Née en 1976, vit et travaille à Paris et Grenoble. Elle a fait des études de philosophie, puis est entrée à l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de 1996 à 1999 où elle a rencontré Etienne Bideau-Rey.

Créée en octobre 1999 par Etienne Bideau-Rey et Gisèle Vienne, l’association De l’Autre Côté du Miroir (DACM) n’a eu de cesse l’ambition de contribuer à un échange entre la danse, les arts de la marionnette, le théâtre et d’autres disciplines artistiques, et, à cet effet, de multiplier les contacts avec d’autres artistes de disciplines artistiques différentes, tant en France qu’à l’étranger.

Ensemble ils ont chorégraphié et mis en scène Splendid’s (2000) de Jean Genet ainsi que ShowRoomDummies (2001), Stéréotypie (2003) sur une musique de Peter Rehberg et Tranen Veinzen (2004).

Ils ont dirigé 2 revues, Corps/Objet – Sur le rapport du corps au corps artificiel, éditées par le Centre Chorégraphique national de Grenoble.

Depuis 2003, Gisèle Vienne développe également un travail de metteur en scène et de chorégraphe en « solo », et a mis en scène et chorégraphié I Apologize (2004), Une belle enfant blonde/ A young, beautiful blonde girl (2005), Kindertotenlieder (2007),

  • Éternelle Idole (2009),
  • Showroomdummies (ré-écriture) * (2009),
  • This is how you will disappear (2010),
  • LAST SPRING : A prequel (2011).