Gérald Kurdian

Depuis la sortie d’un premier album sélectionné parmi les disques de l’année 2010 du quotidien Libération, Gérald Kurdian, musicien pop vainqueur du prix Paris Jeunes Talents et repéré par le FAIR pour ses concerts obliques sous le nom de This is the hello monster !, travaille à l’utopie d’une pop surréaliste, à la fois inclassable et étonnante, parfois drôle, souvent recherchée.

S’inspirant tout autant des expérimentations sonores de Laurie Anderson que des mélodies émues d’un jeune Bashung, il bricole depuis lors des ballades hantées, tantôt vastes, pastorales ou miniaturisées, déplie à coup de samplers, de voix, de claviers, un univers curieux, amusé comme les îles de Boogaerts, sensuel comme celles de Christophe.

En 2015, il collabore avec le réalisateur Guillaume Jaoul pour un futur EP La Solidité des Choses et prépare un album pour 2016. A cette occasion, il interprète Les Ministères, en duo avec la vedette québécoise Pierre Lapointe et invite les archets éclairés de son ami Chapelier Fou sur son morceau Célébration

En parallèle, il s’empare des codes du vidéo-clip et développe avec le directeur artistique Dorian Jude et la vidéaste Aloyse Leledy un dispositif de création de clips en temps réel pour la promotion de ses singles.

Il jouera alors en duo avec Edward Essex à la batterie, s’accompagnera de choristes fantômes, projettera sur des écrans diapos des îles artificielles, des villes endormies, des planètes, évoquera en chansons pixelisées, les amours digitales, le naturisme mystique ou la magie d’appartement et relèvera le défi d’un concert hors-norme, surfant entre les arrangements d’une pop orchestrée et les vagues lo-fi d’un passage au 2×1000.

www.geraldkurdian.com