Extension Virevolte | Sarah Dell’Ava

Sarah Dell’Ava, 17 ans, étudiante au Collège Claparède (3ème année), option Arts Visuels, se forme à l’enseignement de la danse à travers l’assistanat de Manon Hotte pendant les cours enfants de danse créative et classique ainsi que lors des stages interdisciplinaires proposés aux enfants au sein de l’Atelier Danse Manon Hotte. Son entrée dans la Compagnie date de 1999. Elle a travaillé avec Foofwa d’Imobilité dans le cadre  de particularité 12. Elle se concentre actuellement sur son projet de Travail de Maturité, une installation dansée (projet pour l’hiver 2005). Dès le mois d’avril, elle bénéficiera d’un Extra-Muros (libération des cours du Collège pendant trois mois), dans le but de suivre activement des cours de danse et de compléter ainsi sa formation technique.

 

Depuis une dizaine d’années, nous quatre -Aurore, Elodie, Sarah et Marion- suivons l’enseignement donné à l’Atelier Danse Manon Hotte, en prenant des cours de danse créative, d’improvisation, de contemporain et de classique avec divers professeurs.

Nous faisons partie, depuis 5 à 7 ans, de la Compagnie Virevolte, dirigée par la chorégraphe Manon Hotte, et nous sommes à présent les quatre danseuses les plus âgées. Nous avons créé avec la Compagnie plusieurs spectacles: Les Seigneurs de la nuit (1998), Le Livre mystérieux et Au Parfum (1999), Notre Venise improvisée et Exil, les chemins de la différence (2001), Limite et D’ici là (2002-2003), Nuit de l’improvisation, Improvisations sur les voies et Improvisations sur Hodler (2003), présentés dans des bibliothèques, des maisons de quartier, des musées, des théâtres (Le Galpon, Am Stram Gram), ainsi que dans différentes manifestations telles que la Fête de la Musique ou des rencontres entre compagnies de jeunes danseurs.

Parallèlement, nous participons depuis l’âge de dix ans à de nombreux stages interdisciplinaires, mêlant danse, musique et arts plastiques, ainsi que des stages abordant différentes approches du mouvement (BMC, Feldenkrais, contact improvisation).

La possibilité de participer au Festival Local, nous a été proposée par Manon Hotte, Laurence Yadi et Nicolas Cantillon qui nous parrainent durant cette expérience. Cette participation nous permettrait de former un groupe solide à quatre et ainsi de nous confronter au monde professionnel duquel nous sommes, malgré la richesse de nos expériences, encore éloignées.