Brice Catherin

Après son diplôme de composition avec Michael Jarrell en 2006, Brice Catherin s’est volontairement écarté des institutions de musique contemporaine afin de développer très librement plusieurs activités : violoncelliste multi-instrumentiste, improvisateur, compositeur et performeur. Ces activités se sont nourries les unes les autres, et, outre ses créations pluridisciplinaires et ses concerts en improvisation, Brice Catherin n’a jamais cessé de composer et créer des pièces totalement écrites, souvent dans des formes « hors-mensurations » : des pièces longues (entre 30 minutes et 10 heures !) ; des instrumentations originales, tels que des ensembles libres composés de musiciens classiques, de jazz et d?improvisation (mais devant tous jouer de la musique écrite pour l’occasion !), ou des pièces pour « homme-orchestre », soit un soliste jouant entre 10 et 35 instruments.

A côté de ces créations formellement inhabituelles, Brice Catherin s’est aussi régulièrement frotté aux formes traditionnelles, avec une série de concertos (pour violoncelle, pour violon, pour piano, pour basson) avec ensemble libre, ensemble de chambre ou orchestre philharmonique, et de durées plus habituelles (entre 12 et 40 minutes) ; quelques pièces solo avec ou sans traitement électronique (pour violoncelle, pour violon, pour saxophone baryton, pour clarinette basse, pour tuba, etc.) ; plusieurs pièces de musique de chambre avec ou sans traitement électronique ; et plusieurs pièces électroacoustiques pures, soit destinées à une diffusion stéréo ou quatre pistes, soit pour des acousmoniums ad hoc.

Ses pièces ont toutes été créées en Suisse (festival akouphène, Haute Ecole de Musique de Lausanne, Théâtre du Grütli, Théâtre de l’Usine, etc.), et jouées en Suisse et en France (Centre Pompidou, Paris). Elles ont aussi été l’objet de plusieurs disques sur deux labels (la cafetière, France ; Audiotong, Pologne) et un netlabel (Pan Y Rosas, Etats-Unis).

discographie