« D’une manière ou d’une autre, nous subissons tous la réalité d’une frontière. Qu’elle nous sépare ou nous protège. Il faut savoir que ce n’est jamais la population qui choisit les frontières. La frontière est un concept politique. Un concept guerrier. Un concept de pouvoir. Le pouvoir est celui qui décide pour les autres, avec ou sans son consentement. Et très rarement à l’unanimité. L’installation corporelle représentée par un rideau d’os et de lames de rasoirs symbolise de manière très large le concept de frontières, tant extérieures qu’intérieures. Avec toute la violence que cela suppose. Je n’oppose pas l’intérieur à l’extérieur, les frontières extérieures n’étant que la projection collective de nos peurs intérieures. A regarder la carte du monde, nous vivons dans la peur. Toutes ces frontières sont accompagnées de lois et de règles. Je note que plus une civilisation a de lois, plus elle est malade. L’homme est au milieu. A la fois bourreau et victime. Son propre bourreau et sa propre victime. Pour sortir de là, une seule issue : forcer les frontières. Forcer les limites. Et le sang coulera. Le sang coule déjà. Le sang a toujours coulé. »
Yann Marussich – 2014

Distribution

  • Création et performance Yann Marussich
  • Musique: Gwenaëlle Chastagner Angei
  • Scénographie et lumières Yann Marussich
  • Construction du décor et technique David Châtel
  • Deuxième assistant technique Léo Marussich
  • Technicien lumière (non defini)
  • Administration / Diffusion Perceuse Productions Scènes / Thuy-San Dinh
  • Production / Communication Perceuse Productions Scènes / Julie Semoroz
  • Coproduction Théâtre de l'Usine, Perceuse Productions Scènes
  • Soutiens FMAC, Ville de Genève, Pro Helvetia
  • Lieu de création BAC - Le Commun et Studios ADC
  • Photos Isabelle Meister
  • Yann Marussich est au bénéfice d'une convention avec la Ville de Genève
 
Durée du spectacle: 4h