Théâtre de l'Usine
5 janvier 2016

HYPHOS

Duree 1h

Le corps d’un homme nu, ficelé, est suspendu allongé dans le vide. Une salle noire perdue dans une sorte de chaos accueille le corps de cet homme qui paraît être en suspension totale dans le cosmos. Des images sont projetées sur sa chair et varient tout au long de la performance. Les changements de couleur invitent le spectateur à entrer à l’intérieur de l’enveloppe corporelle, comme une sorte d’expérience scientifique qui tenterait de révéler les différents liquides organiques du corps humain. Face à ce corps, nous sommes invités à dépasser l’enveloppe charnelle et à plonger notre regard dans son intériorité. Hyphos est l’une des nombreuse performances proposées par l’exposition performative Experience of Immobility de Yann Marussich qui aura lieu au Commun (BAC) ainsi qu’à la Cave 12, Théâtre du Galpon et au TU du 16 décembre 2015 au 9 janvier 2016.

Avant que l’on s’attache
Avant que l’on se gâche

Céline Dion, Pour que tu m’aimes encore

Yann Marussich

Né en 1966, Yann Marussich est un personnage à part dans la danse contemporaine et la performance. «Ecorché, déroutant, provocant, authentique», il nous livre des performances dont on ne ressort pas tout à fait indemne. Depuis 1989, il a signé une trentaine de performances et de chorégraphies diffusées dans toute l’Europe, en Amérique du Sud et en Asie. De 1993 à 2000, il évolue parallèlement dans le domaine de la programmation artistique en tant que directeur du Théâtre de l’Usine (Genève) où il programme presque exclusivement de la danse contemporaine et plus spécifiquement des nouvelles formes d’expression. Il a également été le fondateur de l’ADC Studio (Genève) crée en 1993. Aujourd’hui, il se consacre exclusivement à la performance.

En 2001, Yann Marussich signe Bleu Provisoire, sa première pièce totalement immobile. Depuis, il s’enfonce dans l’introspection et la maîtrise de l’immobilité tout en confrontant son corps à diverses sollicitations, voire agressions: c’est là que se situe l’espace poétique du performeur, dans un contraste souvent violent entre ce que son corps subit et une impassibilité absolue d’où transparait une grande quiétude. Son champ d’exploration se situe entre le body art et le bio art.

Ses dernières pièces sont des performances solos, qu’il considère comme un genre à part entière. Rideau! (2014), Crash (2012), Hyphos (2012), Glassed (2011), L’Arbre aux clous (2011), L’oeuf du serpent (2011), Bain brisé (2010), Ex-pression (2009), Brisures (2009), Bleu Remix (2007), Nuit de Verre (2007), Soif (2006), Blessure (2005), Traversée (2004), Autoportrait dans une fourmilière (2003), Morsures (2004), et bien d’autres encore, ont été présentées dans de nombreux lieux, festivals en Suisse et à l’étranger. En décembre 2015, une exposition performative des travaux de Yann Marussich sera programmée au BAC – Le Commun à Genève avec le soutien du FMAC, de la Loterie Romande et de la Ville de Genève.

En 2008, il reçoit le prix Ars Electronica dans la catégorie Hybrid Art avec la performance Bleu Remix. Yann Marussich a été artiste associé au Théâtre du Grütli pour la saison 2010-2011. Depuis 2011, Yann Marussich est conventionné par le Département de la culture et le Fonds d’Art Contemporain (FMAC) de la Ville de Genève.

www.yannmarussich.ch

hyphos

  • Création et performance: Yann Marussich
  • Création visuelle et projections vj: Jimmy Roura et Sophie Ròs
  • Musique live: Daniel Zéa
  • Production: Perceuse Productions Scènes