Facebook Instagram Email

du 27 au 29 mars 2020

The Wake / La veillée

En collaboration avec le cinéma Spoutnik

« La veillée » (The Wake) explore la potentialité de la nuit comme lieu de composition des luttes de la jeunesse, des deux côtés de l’océan atlantique. Sous forme d’interventions poétiques, de contes et d’une installation vidéo, The Living and The Dead Ensemble tente de reconstruire le fil d’une nuit imaginaire et relie dans une conversation hallucinée des espaces apparemment lointains; Port- au-Prince, capitale d’Haïti et Clichy-sous-bois, ville devenue le symbole des émeutes raciales en France. On plonge ensemble dans la nuit, entre espace de mémoire et espace de révolutions à venir.

En collaboration avec le cinéma Spoutnik, on invoque également les fantômes d’un passé colonial qui hantent nos présents avec la première suisse d’Ouvertures. Pour ce premier film,  The Living and The Dead Ensemble imagine le retour du héros tragique de la révolution haïtienne Toussaint Louverture, alors exilé dans le Jura par Napoléon, dans le Port-au-Prince chaotique d’aujourd’hui et sa confrontation avec les désirs de fuite d’une jeunesse sans avenir.



Images de Louis Henderson, tirées d'Ouvertures.

The Living and the Dead Ensemble Jean Baptiste, Mackenson Bijou, Dieuvela Cherestal, Jephté Carmil, Rossi Jacques Casimir, James Desiris, Louis Henderson, Cynthia Maignan, Sophie Maignan, Olivier Marboeuf, Zakh Turin
Une coproduction Spectre Productions, TU - Théâtre de l’Usine (Genève), Les Ateliers Médicis (Clichy-Montfermeil), Kunstenfestival des Arts (Bruxelles), Z33 (Aalst), The Showroom (Londres)
Avec le soutien de Centre National du Cinéma et de l’Image animée, Art Council England, Fondation des Artistes, Saint Lucas-Gent, Fonds culturel Sud - Artlink

The Living and the Dead Ensemble

Fondé en 2017, autour de l’adaptation de la pièce M. Toussaint du poète et penseur martiniquais Édouard Glissant, The Living and The Dead Ensemble rassemble huit auteurs et performeurs haïtiens (Léo Jean Baptiste, Mackenson Bijou, Dieuvela Cherestal, Rossi Jacques Casimir, James Desiris, Cynthia Maignan, Sophonie Maignan, Zakh Turin) ainsi que le cinéaste anglais Louis Henderson et l’auteur et curateur français Olivier Marboeuf. Cet ensemble explore les différentes mises en récit possibles de l’histoire d’Haïti, première république noire indépendante, en tant qu’histoire régionale et globale à la fois. Naviguant depuis l’utopie d’une démocratie radicale et anticoloniale jusqu’à la situation catastrophique de l’île aujourd’hui qui ne cesse de payer au prix fort sa liberté, l’Ensemble produit des textes, performances et récits visuels –films et installations– qui témoignent de la richesse culturelle d’Haïti, de sa puissance poétique autant que de sa crise sociale, politique et écologique.