Facebook Instagram Email
du 19 au 24 mai 2020

Le jour où j’ai décidé d’être un génix

Longtemps artistx sonore connu pour ses ballades de musique Noise envoûtantes, Nelson Irsapoullé quitte l’underground pour nous livrer une part de son intimité. Dans un registre se situant quelque part entre confidence publique et conférence intime, Nelson nous raconte son corps, son rapport au cul, sa citation préférée de Beyoncé et ses interactions sociales les moins réussies. Ce n’est pas qu’ilx a toujours voulu s’étaler pareillement, mais avec un sourire rusé en coin de bouche, ilx accepte enfin de répondre à une petite partie de cette curiosité qui le suit comme une ombre.


image: Nelson Irsapoullé et Roland Lauth

Ecriture et performance Nelson Irsapoullé
Coproduction TU - Théâtre de l’Usine
Distribution et soutiens en cours

Nelson Irsapoullé

Nelson Irsapoullé a.k.a. Nelson el Exotico est un artiste* multifacettes, musicienx issu* de la scène expérimentale undergroung Genevoise plus connux sous le nom de Fu*. Grâce à ces compositions vaporeuses aux vertux psychotroniques envoutantes et curatives, iel voyage à travers le monde, créer des bandes sonores pour des films postporn (récemment sur le dernier Maria Beatty), des performances, des pièces de théâtre. Performeurx et membre du groupe SM/noise avec qui iel a partagé l’affiche et les projets, iel est aussi passeurx de disques sous le nom de Nelson Landwehr et membre de la fameuse House of ButchXtra. En mai 2019, Nelson el Exotico naît dans une performance commandée par la Mutinerie à Paris, dans le cadre du festival Porn Yourself. Egalement en 2019, iel forme le collectif Nebido Jane avec l’artiste Angela Marzullo au sein duquel iel a récemment proposé, à La Nef et à la Kunstraum Walcheturm entre autre, performances, conférences, lectures ou encore dj set, toujours dans une optique intersectionnelle transféministe. Actuellement, iel travaille sur la performance solo Le jour où j’ai décidé d’être un génix.