Jean-Louis Johannides

Diplômé de l’École supérieure d’art dramatique de Genève en 1995, il a travaillé depuis sous la direction de différents metteurs en scène, tels que : Oscar Gomez Mata, Philippe Mentha, Dominique Catton, François Rochaix, Martine Paschoud, Michel Barras, Evelyne Castelino, Sandra Amodio avec qui il fonde Carré Rouge Cie en 1999, accompagné également de Vincent Babel.
Ensemble, ils montent divers auteurs contemporains tels que Enzo Cormann, Annibale Ruccelo, Fernando Arrabal. Il fait partie du Collectif 2 Dante all stars du Théâtre du Grütli, après avoir collaboré au premier collectif, en 2006-2007.
Une collaboration entre le théâtre du Périscope de Québec et le Poche Genève l’envoie travailler sur l’autre continent dans une pièce de Michel Tremblay Le vrai monde, mise en scène par Gill Champagne. Il joue également à Bruxelles dans Artefact, une création autour de la poupée Barbie. Il a signé une mise en scène: Les Enfantés, une création constituée de témoignages sur la naissance, pour la Cie la banquise. Au cinéma, il a joué dans On dirait le sud de Vincent Pluss, prix du cinéma suisse en 2003.

La Cie En déroute est une compagnie fondée en 2006 par Jean-Louis Johannides.

La compagnie donne à entendre des textes qui sortent des écrits pour le théâtre et les explore dans un dynamisme de création pluridisciplinaire et collectif où metteur en scène, scénographe, musicien, vidéaste et comédien développent conjointement leur métier et leur singularité.

La compagnie affirme pleinement sa filiation à Nicolas Bouvier, écrivain et poète voyageur pour qui la déroute est un passage obligé pour s’ouvrir au monde. Aussi la compagnie s’intéresse-t-elle à des textes qui mettent en jeu la place de l’homme dans l’univers et questionnent son rapport à l’environnement, au non-humain, à l’espace et au temps. Des récits d’aventures aux écrits anthropologiques, la compagnie cherche tout ce qui peut nourrir un regard aigu sur le monde.

La compagnie compte à ce jour quatre créations: Le Radieux séjour du monde (2013), Boire à la Source (2012), Comock (2010) et Construire un feu (2007).