cie ADN Dialect | Angelo Dello Iacono

cie ADN Dialect

ADN Dialect a été fondée en 2001 par son directeur artistique et chorégraphe Angelo Dello Iacono, en collaboration avec Denyse Steigmeier et Marion DIL. Avec l’ambition de vulgariser la pratique des arts scèno-plastiques, ADN Dialect est actuellement actif dans le réseau culturel, pédagogique et sociale au travers de ses spectacles, événements interactifs et surtout par de nombreux workshops et échanges culturels de danse contemporaine, danse-thérapie, musique et arts plastiques.

Auteur du livre «Le Point Zéro – carnet d’un danseur en quête du 7ème sens» Angelo travaille sur les liens entre ces différents univers qui caractèrisent le rêve artistique qui futà l’origine du collectif ADN Dialect… ainsi donnant naissance aux disciplines «scènoplastiques», plus qu’une simple compagnie de danse, le mouvement ADN Dialect constitue une plate-forme fusionnant les arts de scène (danse, musique, théâtre et performance) aux arts plastiques (image, sculpture, peinture, couture et scénographie).

Danseur polymorphe affirmé dans le réseau international, Angelo est aussi diplômé aux Beaux Arts de San Gennaro (NAPLES) et enseignant d’arts plastiques et design à l’école lausannoise d’Architecture et Design EDL.

Danseur, chorégraphe, peintre, membre fondateur du groupe ADN Dialect. Né en 1979 à Avellino, Italie. C’est à Naples qu’Angelo Dello Iacono a commencé ses études de danse classique, danse moderne jazz et de théâtre. Parallèlement, il a suivi l’Ecole des Beaux-Arts à St Gennaro/Vesuviano Napoli. (1986-1994) En 1994, il est arrivé à Lausanne et a étudié au Rudra Béjart Ballet de Lausanne, et à la Compagnie Nomades Le Loft de Vevey. C’est en 1998 qu’il a donné ses premiers spectacles (« Projet Accordance » de Jania Battista/Salvador de Bahia). De 1997 à 2001, il collabore avec la Cie Nomades pour plusieurs spectacles, entre autre « Dyonisos et les pirates », « Work in progress » ou « Calypso ». En 2000, Angelo Dello Iacono rencontre Arthur Kuggeleyn. C’est le début d’une longue collaboration : « Hiccups », version 1 à Berlin, version 2 à Lausanne, « HeizKoerper », (Théâtre de l’Arsenic, Lausanne, Rote Fabrik, Zürich, festival off limits, Dortmund). En 2002, il fonde la compagnie ADN Dialect, avec lequel il crée des spectacles interdisciplinaires (« Lunarium », « Piovra I et II », « 7tik », L’Eglise Phantôme ») La compagnie ADN Dialect est solidement établie dans la région veveysanne, et fera en avril 2005 l’ouverture du festival de Cully.