22 au 24 février 2018

MINING STORIES

BELGIQUE, PREMIÈRE SUISSE

somos muitos
somos muitos
somos muitos 1

Se servant de l’espace-temps du théâtre et de l’attention qu’il rend possible, les artistes flamands Silke Huysmans & Hannes Dereere partagent des histoires.

Des histoires qu’ils ont collectées après le 5 novembre 2015, date à laquelle s’est rompu un barrage minier dans l’État de Minas Geiras au sud du Brésil. C’est cette catastrophe écologique sans précédent qui est racontée dans Mining Stories. Tel un écho, telle l’image d’après, les artistes ont récolté une multiplicité de voix qui donnent à entendre cet événement à partir de différents points de vue. Il y a ceux et celles qui ont tout perdu, il y a le cynisme décomplexé de la multinationale destructrice, il y a les souvenirs, il y a les croyances et les récits.

L’assemblée qui prend forme est constitutive de subjectivités et de convictions qui s’énoncent dans les narrations. Comme des tentatives de donner forme au chaos, de résister à la course effrénée au profit et d’entretenir des petits îlots de mémoires locales dans un océan d’amnésie globale. D’une rare virtuosité.

1 « Nous sommes nombreux », slogan crié par les habitants de Mariana à la multinationale Samarco, responsable de la catastrophe écologique

Hannes Dereere & Silke Huysmans

Le travail théâtral de Silke Huysmans et Hannes Dereere s’ancre sur des situations concrètes : des évènements ou des lieux, qui révèlent une thématique plus large. Sans préjuger d’une description des êtres humains, ils partent des systèmes, des constructions et des récits que laissent ces derniers. Échafaudant un vaste travail de recherche, avec des études de terrain et des entretiens minutieux, ils abordent la construction de leurs futurs spectacles de manière quasi scientifique.

Conception : Silke Huysmans & Hannes Dereere
Performance : Silke Huysmans
Conseils dramaturgiques : Dries Douibi
Technique : Christoph Donse
Décor : Frédéric Aelterman & Luc Cools
Traduction portugaise : Luanda Casella & Miguel Cipriano
Production : Kunstenwerkplaats Pianofabriek, Bâtard Festival
Coproduction : KAAP
Avec le soutien de : Vlaamse Gemeenschapscommissie,Sabam For Culture
Merci à : tous les interlocuteurs-trices