12 au 14 octobre 2017

LE MONDE RENVERSÉ

CRÉATION

Dans Le Monde Renversé, les quatre comédiennes de la compagnie Rêver l’ObscurE s’attaquent à l’adaptation théâtrale de Caliban et la Sorcière, ouvrage emblématique de l’universitaire américaine, enseignante et militante féministe radicale, Silvia Federici.
Comme moteur de cette création ; la volonté de raconter un moment de l’histoire, celui où, dans le passage du féodalisme au capitalisme, les corps des femmes se retrouvent violentés, assignés à résidence, privatisés et dédiés aux bienfaits de la famille nucléaire.
Une période sombre où la figure de la sorcière, femme libre, indépendante et révoltée, se retrouve stigmatisée pour être complètement éradiquée et brûlée. Le Monde Renversé porte sur le plateau du théâtre une partie de l’histoire du patriarcat et de la domination masculine qui continue à nous hanter aujourd’hui. C’est un spectacle qui décolonise nos imaginaires et se réapproprie le temps et l’espace de la pensée et de l’action.

Aurélia Lüscher

Après des études pré-professionnelles à Genève, Aurélia Lüscher intègre en 2012 l’Ecole Nationale Supérieur de la Comédie de Saint-Etienne. Au cours de sa formation à Genève, elle rencontre Hervé Loichemol avec qui elle fera deux spectacles en 2011-2012: Les Juifs de G.E.Lessing au théâtre Vidy-Lausanne et à la Comédie de Genève ainsi que Minna Von Barnhelm à la Comédie de Genève. Durant sa formation stéphanoise, elle rencontre entre autres Marion Aubert, Caroline Guiela N’Guyen, Yann Joël Collin, Alain Françon, Johanny Bert et Olivier Neveux. Lors de sa dernière année de formation, elle crée, avec d’autres élèves sortant d’écoles supérieures, Le Désordre des Choses. Elle joue également pour le cinéma dans Eclats d’OK, documentaire-fiction réalisé par Michel Rodde.

Clara Bonnet

Clara Bonnet se forme au Conservatoire du 8ème arrondissement de Paris, sous la direction de Marc Ernotte. En septembre 2011, elle intègre L’École de la Comédie de Saint-Étienne. A sa sortie, elle joue dans Notre peur de n’être de Fabrice Murgia, présenté dans le cadre du Festival d’Avignon, édition 2014, ainsi qu’à la Biennale de Venise 2015. Elle travaille ensuite avec Matthieu Cruciani qui la met en scène dans Un beau ténébreux, de Julien Gracq, à la Comédie de Saint-Etienne et au TNG à Lyon, notamment. En 2017, elle jouera avec Alexis Forestier pour le projet Module Dada, présenté au Théâtre de Vidy Lausanne. En 2017-2018, elle retrouvera Fabrice Murgia pour une pièce sur les femmes au sein de la Beat Generation. Parallèlement, elle participe à des projets cinématographiques sous la direction de Nicolas Klotz, Benoît Cohen, James Huth et Lucas Bernard. Elle a également co-réalisé un moyen-métrage en 2016, A cause de Mouad.

Guillaume Cayet

Guillaume Cayet est né en 1990 à Nancy. En 2012, il est à l’ENSATT sous la direction d’Enzo Cormann et de Mathieu Bertholet en section écriture dramatique. Durant ses trois années de formation, il assiste Anne-Laure Liégeois, Hubert Colas, et entame un partenariat avec Julia Vidit (en tant qu’auteur associé) et la compagnie Future Noire de Jules Audry. En 2014, il publie Couarail chez Lanzmann. La même année, son texte Les Immobiles est lauréat des Journées des Auteurs de Lyon, coup de cœur France Culture. L’année suivante, Proposition de rachat est mis en onde par France Culture à Théâtre Ouvert, et La nuit hurlera de chiens si les hirondelles ne sifflent pas est lauréat du Prix Jamais Lu (mis en onde à Théâtre Ouvert). Après la publication de son diptyque aux Editions Théâtrales en janvier 2015, il publiera chez le même éditeur un triptyque à l’automne 2016 comprenant Une commune (pièce qui sera créé au Théâtre de Vanves en 2017) et Dernières Pailles (qui sera mis en scène à l’A.C.B de Bar-Le-Duc par Julia Vidit en 2017). En 2014 il crée avec Aurélia Lüscher la Cie du Désordre des choses.

Itto Mehdaoui

Itto Mehdaoui est née en 1991 à Paris. Elle com­mence par fréquenter le théâtre de l’Echangeur à Bagnolet au début des années 2000 où elle suit des cours réguliers de théâtre amateur. En 2011, elle entre à l’école de la comédie de Saint-Etienne. A sa sortie en 2014, elle crée le rôle de Jean dans Un été à Osage County de Tracy Letts, mis en scène par Dominique Pitoiset. Elle crée à partir de 2014, la performance théâtre/concert Volia Panic sur le cosmisme russe en co-mise en scène avec Alexis Forestier, de la compagnie Les Endimanchés. En 2016, elle joue dans le spectacle jeune public Quand j’étais petit je voterai, mis en scène par Emilie Capliez à la Comédie de Saint-Etienne. Elle jouera en 2017, dans le spectacle Module Dada d’Alexis Forestier, créé au théâtre de Vidy, à Lausanne. Elle participe également depuis 2014, à la création d’un lieu de vie, et de travail collectif ‘‘La Quincaillerie’’ à Venarey-les-Laumes, en Bourgogne.

Marie-Ange Gagnaux

C’est à l’université de Besançon qu’elle découvre le théâtre en faisant la rencontre marquante d’Hé­ène Cinque et en participant alors à différents stages au Théâtre du Soleil. Plus tard, elle obtient un master d’études théâtrales sous la direction de Mireille Losco-Lena à l’université Lyon II. En 2011, elle intègre l’École de la Comédie de Saint-Étienne sous la direction d’Arnaud Meunier. En 2014, elle rejoint les élèves de l’ENSATT pour la création de Résistance selon les mots, écrit et mis en scène par Armand Gatti pour les Nuits de Fourvière. En 2015, elle intègre le Collectif X, alors invité par Gwenaël Morin au théâtre permanent du Point du Jour à Lyon, pour la création de l’intégrale du Soulier de satin de Paul Claudel. En septembre 2015, elle fait partie de l’équipe artistique du CDN de Dijon en jouant notamment dans La Devise de François Bégaudeau mis en scène par Benoit Lambert. Parallèlement, elle poursuit ses compagnonnages avec différentes compagnies dont le Collectif X, la Cie de l’Armoise Commune.

Création collective
Jeu : Clara Bonnet, Marie-Ange Gagnaux, Aurélia Lüscher, Itto Mehdaoui
Dramaturgie : Guillaume Cayet
Production : Cie Rêver l’ObscurE
Co-production : TU — Théâtre de l’Usine, Genève
Soutiens : Fondation Ernst Goehner, Commune de Plan-Les-Ouates, (en cours)