Quoi que je fasse, je proteste

Un dépouillement de la raison qui permettrait de rendre visible une forme d’animalité liée au désir physique allié à un travail sur les temporalités et la simultanéité des médiums théâtraux et performatifs. Ainsi pourrait-on introduire le propos de la performeuse Anne Rochat dans sa première création pour le théâtre. Pensé comme le développement scénique d’un texte rédigé lors d’une résidence romaine, Quoi que je fasse, je proteste, est élaboré comme une succession de tableaux vivants et d’installations pluridisciplinaires où la comédienne Sarah Anthony et Anne Rochat tiennent un rôle central. Un effeuillage sous la forme d’un dialogue sensoriel et non verbal où le corps reprend le pouvoir et la parole.

Distribution

  • conception : Anne Rochat
  • incarnation: Sarah Anthony & Anne Rochat
  • conception objets: Delphine Coindet
  • construction objets: Charline Dupont & Maxime Gorbatchevsky
  • dramaturge et mouvement : Anne Rochat
  • son : Fabrice Berney
  • textes : Anne Rochat
  • regards extérieurs : Corinne Martin & Manon Piel
  • creation lumiere : Jonas Buhler
  • co-production: Théâtre de l'Usine, Genève
  • soutiens : Fondation Nestlé pour l'Art, PREMIO avec le soutien du Pour-cent culturel Migros et de la Fondation Ernst Göhner, Canton de Vaud: DFJC, Loterie romande