16 avril 2016

DÉPENDANCES // DIANA [16.04.2016], The Temporary Telecommunication Union

Duree 45 min

Avec Diana [16.04.2016]  The Temporary Telecommunication Union, Simon Ripoll-Hurier présentera lors de Dépendances une étape genevoise consacrée à cette poétique entreprise d’adresse à la Lune: ici et là, des birders tentent d’attirer des oiseaux en imitant leurs chants. Plus loin, des radioamateurs multiplient les contacts, s’exprimant dans une langue cryptée et suivant des protocoles obscurs. De loin en loin, quelques tambours tentent de se répondre. Se brouillant les uns les autres, tous ces personnages fabriquent un bain de parasites et c’est le bruit de fond, entêtant, qui finit par prendre le premier rôle. L’assemblée composite ainsi réunie s’appelle Union Temporaire des Télécommunications.

Pas de réservations possibles
Billets en vente tous les soirs dès 18h

TARIFS DÉPENDANCES
1 performance : 15.–
2 performances : 25.–
3 performances : 30.–
4 performances : 35.–

Dependances_Programme

Simon Ripoll-Hurier

Simon Ripoll-Hurier (*1985) est artiste visuel et musicien. À la croisée de plusieurs champs, son travail a commencé par se concentrer sur des espaces de production d’images dominantes, comme Hollywood (Translations, 2008-2011) ou Broadway (The Broadway Melody, 2010-2013), mettant en place des mécanismes de traduction et de transposition, comme autant de techniques de détournement ou d’emprunt. Son intérêt pour les techniques de description orale (Périphériques, 2008 ; The Curtain, 2013, avec Myriam Lefkowitz) l’a amené à se pencher sur certaines théories du complot portant sur les formations nuageuses (This Cannot Be Natural, depuis 2012). En 2013, il réalise Dreamland, un film expérimental qui documente le processus de fabrication d’une chanson. Il commence alors à investir le médium cinématographique, dans le cadre d’un projet qu’il développe depuis 2014 (Projet Diana).
Son travail a été montré dans de nombreuses institutions (Le Magasin, Centre national d’études spatiales, Palais de Tokyo, Fondation des Galeries Lafayette, Centre Pompidou-Metz, MAC VAL…), diffusé à la radio (Atelier de création radiophonique, France Culture), intégré dans des collections publiques (Fonds national d’art contemporain, Frac Haute-Normandie, Beaux-arts de Paris, Centre national d’études spatiales). Il a été présenté en Espagne, Écosse, Italie, Bosnie, Corée, au Venezuela, au Cambodge et aux Etats-Unis. Par ailleurs, Simon Ripoll-Hurier joue avec les Agamemnonz, un groupe de surf music instrumental, et a co-fondé *DUUU, une radio d’artistes en ligne.

http://www.simonripollhurier.com

Diana

  • Réalisation : Simon Ripoll-Hurier
  • Image : Tommy R. Davis, Laetitia Striffling
  • Son : Simon Ripoll-Hurier
  • Avec la participation de la North Alabama Birdwatching Society, des Tambours du Lion, de F6KVP, FY5KE et N2MO.
  • Soutiens : Centre national des arts plastiques, Ville de Rouen, Embassy of foreign artists, Wave Farm, TU-Théâtre de l'Usine, Fondation Nestlé pour l'Art